La SCR célèbre ses 60 annéeset se positionne dans le peloton de tête des réassureurs africains

27 février 2020 - 06:24

La Société Centrale de Réassurance (SCR) affiche le meilleur résultat net des compagnies de réassurance du continent africain

Publié en marge de l’Assemblée Générale de la Fédération des Sociétés d’Assurances de Droit National Africaines (FANAF) qui s’est tenue du 17 au 20 février 2020 à Libreville au Gabon, le classement élaboré par Atlas Magazine, publication spécialisée dans le secteur des assurances en Afrique et au Moyen-Orient place la SCR dans le peloton de tête des compagnies de réassurance du continent africain.

Elaboré à partir des données de la FANAF, le classement analyse sous différents angles (branches, chiffre d’affaires, rentabilités, primes émises, fonds propres, etc…) 130 compagnies d’assurances et 45 compagnies de réassurances du continent.

La SCR se positionne ainsi première compagnie africaine de réassurances en termes de résultats nets, troisième en chiffres d’affaires au titre de 2018.

La FANAF est une association professionnelle dont le siège social est à Dakar au Sénégal et qui porte la vocation de promouvoir l’assurance à l’échelle du continent. Elles compte 214 sociétés d’assurance et de réassurance en tant que membres représentant 29 pays ( Afrique du Sud, Algérie, Bahrain, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo Brazzaville, Côte d’Ivoire, Gabon, Ghana, Guinée Conakry, Guinée Équatoriale, Kenya, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Nigeria, Niger, République Démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Sierra Léone, Tanzanie, Tchad, Togo, Tunisie).

1960 – 2020, un logo pour célébrer 60 ans d’expertise au service de la réassurance nationale et internationale

Pour célébrer ses 60 ans, la Société Centrale de Réassurancelance un logo dédié pour marquer cette date et qui accompagnera toute sa communication de l’année 2020.

Créée en 1960 par la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), au lendemain de l’indépendance, la Société Centrale de Réassurance, premier réassureur du Maroc, a pour vocation d’accompagner les grands chantiers du Maroc en réassurant les risques relatifs aux projets.

La SCR occupe aujourd’huiune position de leader sur le marché marocain de la réassurance et joue un rôle d’investisseur institutionnel en participant à la conservation des primes au niveau national et à la mobilisation de l’épargne dans l’économie du pays.

Acteur historique de la Réassurance nationale, la SCR grâce à sa longue expérience, à son expertise et à sa parfaite connaissance des marchés internationaux de réassurance, met le marché marocain à l’abri des turbulences internationales en matière de conditions de réassurances.

La SCR gère un portefeuille de 300 clients et opère dans plus de 50 pays notamment en Afrique et au Moyen-Orient ainsi qu’en Inde et en Chine.

Sur le plan international, la SCR qui compte parmi les plus anciennes sociétés de réassurance en Afrique et Moyen Orient, et disposant de 3 bureaux de contacts (Rwanda, Egypte et Côte d’Ivoire), a apporté une contribution effective à la création et aux activités d’organismes régionaux comme l’Union Générale Arabe d’Assurance et l’Organisation Africaine d’Assurances. Elle a également œuvré à la création des sociétés régionales comme la Société Arabe de Réassurance et la Société Africaine de Réassurance, d’abord au stade des études qui ont abouti à leur création, ensuite comme membre fondateur et actionnaire.

Gérant le pool Aviation de la FAIR (Fédération Afro-Asiatique d'Assurance et de Réassurance) depuis 1985, la SCR chapeaute également le Centre africain des risques de catastrophes naturelles (ACCR : African Center of Catastrophe Risks), et ce dans le cadre de son adhésion à l’AIO (African Insurance Organization).

En 2018, la SCR a émis pour 2.023,85 millions de Dirhams de primes émises avec un résultat net de 300,13 Millions de Dirhams.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Cybersécurité en entreprise: La CGEM tire la sonnette d’alarme

Un partenariat de 110 millions de dh entre le groupe Abdelmoumen et la CDG pour développer l’industrie automobile

La Bourse de Casablanca débute en hausse