Une source gouvernementale à « Al Oâmk »: Pas de retour en arrière sur le projet de loi 22.20

01 mai 2020 - 07:15

Une source gouvernementale nous a révèle vendredi soir qu’il n’y aura pas de retour en arrière concernant le projet de loi 22.20 sur les réseaux sociaux qui suscite une grande polémique.

Elle a clairement indiqué au journal «Al Oâmk», la rédaction arabophone, que c’est le contenu de la déclaration gouvernementale du 19 mars qui sera mise en œuvre « parce qu’il s’agit d’une affaire d'État. Ce n’est pas un jeu» dit - il.

La source gouvernementale a précisé que la commission technique chargée d'améliorer ce projet de loi poursuivra ses travaux ensuite il sera renvoyé devant une commission ministériel qui le soumettra à son tour au Président du gouvernement pour le transmettre enfin au Parlement.

Reconnaissant que le moment de présentation de ce projet de loi n'était pas opportun, notre source a estimé qu'il aurait été préférable qu'il soit présenté après le retour à la normale, une allusion à la crise Coronavirus, notant que le projet n'a pas été présenté au public car il n'est pas encore finalisé en attendant les observations de certains ministres et la nomination deux commissions techniques et ministériels pour le réexaminer.

Notre interlocuteur a insisté sur la nécessité et l’urgence d'une loi sur les réseaux sociaux à cause du désordre qui prévaut dans ce domaine. Selon lui, cette loi est venue combler le vide juridique dont tout le monde parle lorsqu’il s’agit de traiter avec les insultes et les diffamations publiées sur la toile.

Notre source a en revanche reconnu que le draft de ce projet de loi n’était pas approprié, ce qui a conduit le gouvernement à former les deux commissions. Mais il a refusé d'indiquer le temps nécessaire pour que les commissions terminent leurs travail et soumettent leurs conclusions au Président du gouvernement.

Considéré comme liberticide, ce projet de loi discuté par le gouvernement depuis le 19 mars, suscite depuis quelques jours une controverse aussi bien au sein du paysage politique que sur Facebook.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: 1.672 nouveaux cas confirmés et 1.435 guérisons en 24H

L’hôpital militaire marocain déployé à Beyrouth offre plus de 3200 services médicaux

L’ONEE crée une Salle des Marchés pour la gestion des risques