Après l’échec de l’intervention des EAU… Récit de l’odyssée de l’évacuation des Israéliens coincés au Maroc

14 mai 2020 - 11:17

Les détails de l’évacuation des touristes israéliens coincés durant plusieurs semaines au Maroc à cause de la fermeture des frontières suite à la pandémie de Coronavirus sont maintenant de notoriété publique. Une véritable odyssée racontée par les médias israéliens dans laquelle se sont mêlés les Emirat Arabes Unies (EAU), plusieurs diplomates et des hommes d’affaires. L’opération s’est déroulée sous la supervision directe du premier ministre Benjamin Netanyahu avec une intervention de deux personnalités qui ont joué un rôle décisif.

Selon la treizième chaîne israélienne, une trentaine de touristes israéliens ont pu finalement quitter le Maroc sur l’avion privé d’un homme d’affaires juif américain après « de longs contacts diplomatiques secrets avec le gouvernement marocain», et après le refus de Rabat de les évacuer sur un avion de la compagnie israélienne « El Al ».

Le dénouement a pris plusieurs semaines, notamment, à cause de la crise engendrée par l’intervention des EAU qui ont voulu jouer aux intermédiaires dans cette affaire sans prévenir le Maroc. Au départ, ajoutent les médias israéliennes, Tel-Aviv avait pris contact avec Rabat via le ministère des Affaires étrangères et divers canaux afin d’obtenir l’autorisation d’évacuation. Selon radio «Gali Tsahal» de l'armée israélienne, les EAU avaient offert leurs médiation et leur compagnie aérienne en avril dernier mais sans consulter les autorités marocaines, ce qui a irrité Rabat et capoté l’opération.

Les détails de l’opération

Ensuite, selon la treizième chaîne israélienne, le gouvernement marocain a accepté une demande israélienne pour établir une liste des noms d'Israéliens souhaitant partir, mais un tweet du ministre israélien des Affaires étrangères, Israël Katz, disant avoir reçu des appels de la communauté juive du Maroc pour évacuer ceux d’entre eux ayant une double nationalité maroco-israélienne, a mis Rabat en colère. Pour les responsables marocains, ce tweet signifiait, en fait, que le gouvernement israélien allait «sauver» des Juifs du Maroc, ne tenant pas compte de la sensibilité de la question pour le gouvernement marocain et le Roi Mohammed VI, d'autant plus que le Maroc protège la communauté juive depuis 500 ans et les traite sur le même pied d’égalité que ses autres citoyens.

Selon le site de la chaine israélienne « I 24 », la colère du Maroc s’est accentuée après l’intervention des EAU et la multiplication des ingérences israéliennes, par divers canaux, sans coordination avec le gouvernement marocain. 

Ce qui a poussé ce dernier à interrompre les contacts et à refuser que l'avion privé de l'homme d'affaires juif américain Sheldon Adelson atterrisse sur son sol et contraint les touristes israéliens à rester coincés au Royaume. Certains d’entre eux étaient entrés en dépression en raison du long isolement dans les hôtels. D’autres avaient dépensé tout leur argent et ne pouvaient plus acheter leurs médicaments ce qui mettait leur vie en danger.

Au début du mois de mai, les contacts sont repris avec les autorités marocaines, grâce à deux israéliens qui vont jouer un rôle majeur dans le règlement de ce dossier: le premier est l'homme d'affaires israélo-marocain, Ilan Hutuel qui est devenu le porte parole du groupe de touristes israéliens. Le deuxième est un célèbre agent de l’hombre, connu sous le nom de Moaz, envoyé spécial dans le monde arabe travaillant au bureau du Premier ministre Netanyahu. C’est lui qui va mener les contacts avec Rabat.

Un accord sera finalement conclu ajoute le site israélien. Il permettant aux touristes d’être évacués de diverses villes du Royaume avant de prendre, mercredi soir, l’avion commercial de l'homme d'affaire de l'aéroport de Casablanca  pour Tel-Aviv en transitant par Paris.

Le «Jérusalem Post» a indiqué que c’est Netanyahu qui est intervenu pour obtenir les autorisations nécessaires pour que l’évacuation se fasse via Paris. Le journal rappelle au passage que 10 Israéliens sont morts au Maroc après avoir été infectés par le Coronavirus. Le journal «Israël Hume » a également révélé que l’autre personnalité Israélienne ayant suivi cette affaire était Nir Barkat, un membre du Knesset qui était en contact permanent avec les deux hommes d'affaires Ilan Hutuel et Sheldon Adelson.

Après l'atterrissage de l'avion en Israël, Nir Barkat a déclaré: « Même pendant la crise du Coronavirus, Israël n'abandonne jamais ses ressortissants et fournit de grands efforts pour les aider à retourner au pays».

De son coté, Ilan Hutuel a dit: «Cela fait trois mois que je n'ai pas vu ma famille et mes enfants. Je remercie le Conseil de sécurité nationale, le Premier ministre et tous ceux qui ont veillé à ce qu’on nous ramène chez nous». Les médias israéliens ont publié une photo des touristes israéliens à l'aéroport, portant des banderoles et des drapeaux marocains et israéliens, sur lesquelles étaient écrits des remerciements au Roi Mohammed VI en arabe et en hébreu.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Cheikh Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, nouvel émir du Koweït

Covid-19: 1.672 nouveaux cas confirmés et 1.435 guérisons en 24H

L’hôpital militaire marocain déployé à Beyrouth offre plus de 3200 services médicaux