Espagne … une augmentation marquée du nombre d’immigrants clandestins en provenance d’Algérie

22 février 2021 - 11:39

L’afflux massif d’immigrants clandestins de nationalité algérienne se poursuit sur les côtes espagnoles à bord de bateaux pneumatiques pour les destinations de Murcie, Alicante et Almeria, avec une augmentation notable du nombre de ces clandestins, ainsi que des bateaux interceptés par les autorités compétentes. Et le délégué du gouvernement central de la région autonome de Murcie a annoncé l’interception d’un total de 36 immigrés clandestins algériens au cours des dernières 48 heures, arrivés sur deux bateaux pneumatiques sur la côte de Carthagène.

La même source a expliqué que le premier bateau avait été intercepté au sud de (Monte de Las Senizas) et transportait 17 immigrés algériens, dont 3 femmes et 2 mineurs, tandis que le second bateau, qui transportait 16 immigrés clandestins dans la même région, a été intercepté. Ces immigrés clandestins algériens ont été soumis à des tests pour détecter la possibilité d’une infection par le virus (Covid-19), conformément au protocole sanitaire en vigueur.

Jeudi dernier, les services de sauvetage maritime espagnols ont annoncé avoir intercepté trois bateaux pneumatiques transportant 14 immigrés secrets algériens, dont une femme et deux mineurs, sur la côte d’Almeria. D’autre part, le tribunal pénal d’Almeria a statué le droit d’un Algérien actif dans un réseau criminel de transport et de trafic d’immigrants illégaux d’Algérie vers les côtes espagnoles à une peine de deux ans de prison pour avoir transporté des immigrés clandestins algériens sur le sol espagnol.

Cette personne avait illégalement déporté un groupe d’immigrants clandestins algériens sur un bateau pneumatique qui a été intercepté par les services de sauvetage maritime le 20 août sur la côte d’Almeria.

Article écrit ParAgences:- 21 février 2021 (https://al3omk.com/629481.html)

Traduit par Sahar NASRY-22 février 2021

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Un parti de l’opposition dénonce « l’autoritarisme» du régime algérien et son mépris pour le Hirak

Algérie : le Hirak de retour pour dénoncer le pouvoir militaire et réclamer plus de démocratie

L’ambassadeur d’Italie en RDC assassiné à Kibumba au Nord-Kivu