ONCF: Formation sur le matériel roulant au profit de 100 responsables de réseaux africains

29 mars 2021 - 11:48

L’Office National des Chemins de Fer (ONCF) organise à distance, du 29 mars au 1er avril 2021, le premier cycle de formation sur le matériel roulant dispensée à plus de 100 hauts responsables représentant 13 réseaux ferrés africains: Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Congo Brazzaville, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Niger, Mauritanie, Maroc, Sénégal, Tchad et Tunisie.

Selon un communiqué reçu par le journal « Al Oâmk », cet événement s’inscrit dans le cadre du déploiement du plan d’action de l’Union Internationale des Chemins de Fer (UIC) – Région Afrique présidée par le Maroc depuis 2010. Ce cycle a été initié eu égard à l’importance et à l’enjeu de cette activité industrielle dans l’exploitabilité ferroviaire des réseaux africains, et dans l’amélioration de la productivité et de la qualité du service.

Animé par des experts marocains et internationaux, ce cycle constitue pour les participants une occasion pour partager les bonnes pratiques, s’enquérir des évolutions enregistrées et capitaliser sur les REX et ce, en vue de remédier notamment aux contraintes constatées en matière de maintenance de cette composante stratégique de l’appareil de production. Bien plus, il s’avère d’une nécessité impérieuse à un moment où le continent connait d’ambitieux programmes d’investissement dans le secteur exigeant inéluctablement une montée en compétences et d’expertises, afin de s’adapter aux nouvelles technologies et à la digitalisation qui a transformé, profondément, l’industrie du matériel roulant.

Le programme de la formation comprend des conférences quotidiennes liées aux aspects technique, organisationnel manageriel et financier ainsi que des visites virtuelles aux sites et ateliers ONCF, dont celui dédié à la maintenance des trains « Al Boraq » qui a été conçu et équipé selon les derniers standards internationaux en la matière.

L’ONCF ne cesse de multiplier ses initiatives pour partager son expérience et son savoir-faire avec les réseaux africains, afin de donner une nouvelle impulsion et redynamiser davantage le partenariat Sud-Sud dans les différents domaines ferroviaires. Durant les cinq dernières années, une vingtaine de conférences/séminaires ont été organisés autour de sujets d’actualités et ciblés (200 experts et 2500 participants), en plus de  15 cycles de formation sur la sécurité et la maintenance de la voie (420 participants et 140 experts ONCF) ainsi que 75 visites de sites et chantiers…

A cela s’ajoute le lancement, récemment, par la présidence de l’UIC – Région Afrique, d’une étude prospective relative à la définition d’une nouvelle stratégie de développement du rail en Afrique à l’horizon 2063, pour s’aligner et soutenir l’agenda africain arrêté pour cet horizon, et qui verra l’implication de toutes les communautés économiques régionales et les institutions et organismes concernés dont la Commission de l’Union Africaine chargée du transport.

Ainsi, l’objectif de ces efforts est de contribuer à asseoir le développement d’un système de transport ferroviaire africain fiable et viable, porteur de la mobilité durable et de l’inclusion économique, s’inscrivant en droite ligne avec la politique tracée par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, Que Dieu l’Assiste, en matière de renforcement de la coopération Sud-Sud et d’amélioration du positionnement et de la compétitivité du continent africain sur la scène internationale.

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Benchaâboun: La micro-assurance, levier majeur de l’inclusion financière

« Sakan Qaraoui » : un crédit immobilier du Crédit Agricole pour renouer avec la nature

Grâce au Covid 19, lancement d’un géant maroco-chinois du médicament