Marzouki: Le séparatisme ne mènera qu’à la guerre .. L’autonomie est la meilleure solution pour les sahraouis

03 avril 2021 - 10:15

L’ancien président tunisien Moncef Marzouki a encore une fois réaffirmé ses positions concernant la question du Sahara marocain soulignant son opposition à tout projet séparatiste dans la région.

En réponse à une question du journal «Al Oâmk» (rédaction arabophone) lors d’un séminaire organisé samedi à Tanger par la Fédération des éditeurs de journaux (FMEJ), il a indiqué que sa position ne changera pas au sujet du Maghreb rappelant qu’il est contre la création d’un nouvel Etat en échange de la paix dans cette région.

La résolution de la question sahraoui, dit il, ne peut se faire que dans un cadre maghrébin et dans le cadre d’une autonomie sous souveraineté marocaine. Le but est d’abolir les frontières et non pas d’en créer de nouvelles, a-t-il précisé.

Le leader politique tunisien a expliqué que ses positions à ce sujet lui ont valu une vague de colère et des critiques de la part d’algériens, de sahraouis et même de certains hommes politiques tunisiens, soulignant que «la situation politique actuelle conduira soit à la guerre, que Dieu nous en préserve, soit à la poursuite de l’impasse, ce qui condamnera donc les sahraouis à rester dans les abris misérables».

Il a appelé à changer de mentalité dans le traitement du dossier du Sahara, soulignant que les maghrébins sont, certainement, capables de résoudre ce problème ainsi que le différend maroco-algérien dans le cadre d’un nouveau système de pensée qui ne prévoit pas de solution hors du cadre du Maghreb et de celui de l’autonomie.

Moncef Marzouki a souligné que les sahraouis pourront ainsi avoir une petite patrie dans l’autonomie, et une patrie moyenne au Maroc, et une plus grande patrie dans l’Union du Maghreb, ce qui leur permettra d’avoir trois patries à la fois au lieu de rester dans les camps de Tindouf.

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

La coupe de la CAF .. Le Raja file en quart de finale haut la main

Des partenariats entre le CCME et les universités Al Akhawayne et Mohammed V pour développer la recherche sur l’immigration

La Conservation Foncière répond favorablement aux demandes de ses fonctionnaires protestataires à Al Hoceima