Rapport: la consolidation de la position du Maroc au Sahara et son réarmement sont une menace pour l’Espagne

07 mai 2021 - 10:16

L’Institut espagnol de la sécurité et de la culture vient de publier un rapport qui estime que le réarmement du Maroc et la consolidation de ses positions au Sahara constituent une menace potentielle pour l’Espagne.

Intitulé « Maroc, le détroit de Gibraltar et la menace militaire sur L’Espagne », le rapport, reçu par le journal « Al Oâmk », explique ainsi que « juste après la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental par le président américain Donald Trump, en décembre dernier, le président du gouvernement marocain Saâd Eddine El Othmani a annoncé son intention de placer les villes sous souveraineté espagnole de Ceuta et Melilla, sur l’agenda étranger de son pays ».

Cela signifie, qu’une fois la question du Sahara réglée, « une redirection de l’attention » du Maroc sera opérée vers Ceuta et Melilla.
Les rédacteurs du rapport mettent également en relief « un processus de réarmement marocain et des améliorations de ses capacités militaires « … » Combinés, ces deux éléments pourraient augmenter les risques dans la région du détroit de Gibraltar et la menace militaire sur l’Espagne ».

Selon l’Institut, la reconnaissance américaine de la souveraineté marocaine sur le Sahara ouvre une nouvelle page dans les relations entre ces deux pays. Cependant, cette reconnaissance « pose un défi sécuritaire national sous deux aspects: d’une part, le conflit entre Le Maroc et l’Algérie pourraient atteindre des niveaux d’hostilité élevés, avec des effets qui seraient projetés sur toute la région du détroit de Gibraltar.

Et d’un autre côté, le réarmement marocain et la consolidation de son contrôle sur le Sahara occidental pourrait, à long terme, poser un défi à l’intégrité territoriale espagnole ».

Basé à Madrid, l’Institut de la sécurité et de la culture se présente sur son site officiel, comme « une association à but non lucratif qui promeut la prévention de l’extrémisme violent et la recherche dans le domaine de la sécurité et de la défense.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Plusieurs ambassadeurs accrédités au Maroc visitent le siège du BCIJ

Une encyclopédie des 102 partis politiques au Maroc

Covid-19: La vaccination ouverte aux allergiques, allaitantes et enceintes à partir du 4-ème mois