Un parlementaire agressé à Fès, quatre partis politiques condamnent

23 juillet 2021 - 01:31

Le PPS, l’Istiqlal, le PJD et le MP ont fermement condamné l’agression de deux membres du parti de l’Authenticité et de la Modernité (PAM): un parlementaire et le coordinateur régional du parti, dans la petite ville d’Oulad Tayyeb (région de Fès).

Dans un communiqué conjoint, reçu par le journal « Al Oâmk », les quatre partis accusent, sans le nommer, un parti politique d’être derrière cet acte qui semble lié à l’ambiance pré électorale. Sans plus de détails, ils évoquent, ainsi, une violente dispute survenue dans un café de la ville avec l’implication d’un agent d’autorité.

C’est « un parti politique corrompu dont le comportement est basé sur l’intimidation (baltaja) et la violence contre ses rivaux politiques qui est à l’origine de cette attaque odieuse … Un parti qui considère Oulad Tayyeb comme son bastion électorale et politique », indique le communiqué.

Les quatre signataires se disent « très inquiets » suite aux « violences verbales et physiques » faites au député et à son collègue du PAM. Mais cela altérera en rien la détermination des militants à « poursuivre leur action et leur engagement « au service des habitants de la ville, et à lutter contre la corruption et les corrompus ».

Ils appellent, par ailleurs, les autorités locales à « assurer la liberté d’une pratique politique noble » et à se tenir « à la même distance de toutes les sensibilités politiques » et signalent, à cet égard que la présence d’un agent de l’autorité, comme en des photos constitue un « fait négatif qui touche, profondément, au principe de neutralité auquel le Wali s’était engagé lors de la première réunion de la commission régionale chargée du suivi des élections ».

Le communiqué salue, en fin, l’intervention des agents de sécurité, se félicite de l’ouverture d’une enquête avec l’agent d’autorité et appelle à engager des poursuites contre toute autre personne qui serait impliquée de prés ou de loin.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

L’Algérie décide de fermer immédiatement son espace aérien avec le Maroc

Akhannouch : Des réalisations rapides et concrètes pour répondre aux attentes des marocains

Interpellation de 4 autres individus pour liens présumés avec les plans de la cellule terroriste affiliée à « Daech » et démantelée récemment à Errachidia