Ouzine: Malgré la transhumance, le quotient électoral n’affectera pas les résultats du MP

16 août 2021 - 11:51

L’ex ministre et leader du parti du Mouvement Populaire (MP) Mohamed Ouzine a estimé que le quotient électoral n’aura pas d’incidence sur les résultats électoraux de son parti et que ce qui a affecté ce dernier ce sont ses membres qui n’ont pas respecté leurs engagements en rejoignant d’autres partis politiques.

Lors de son intervention à l’émission « Point à la ligne » sur la première chaine « Al Oula », Ouzine a expliqué que le phénomène de la transhumance de ses militants a concerné plusieurs circonscriptions : Nador, Larache et Chaouen et ce à quelques semaines des élections.

Le membre du bureau politique du MP a critiqué sévèrement ces militants en les qualifiant de «mutants politiques », une référence aux célèbres mutations du Coronavirus.

Selon lui, ces militants ont des effets plus néfastes pour les citoyens que ceux de la pandémie, étant donné qu’ils créent la confusion au sein du parti. Mais, d’après lui, cela ne fera que renforcer sa détermination pour obtenir de bons résultats.

Pour Mohamed Ouzine, la force du MP réside dans ses idées découlant de «Tamaghrabit » qui est née dans les villages et les montagnes du Maroc profond.

S’agissant de la participation de son parti d’une façon continue aux différents gouvernements, le leader du MP a déclaré : « Nous sommes un parti qui est né dans le giron de l’opposition, mais dont le destin a voulu qu’il participe à plusieurs gouvernements », notant que l’opposition n’est pas une tache difficile, et que c’est la construction qui est plus difficile. Et d’ajouter: « Nous travaillerons pour notre pays, quelque soit notre place dans l’opposition ou dans la majorité », soulignant que les gouvernements ont besoin du Mouvement Populaire pour sa référence qui combine identité rurale, et culture amazighe.

Le MP, a-t-il dit « est un parti qui a fait un choix difficile, celui d’encadrer les catégories de la population marginalisées dans des zones reculées ».

Pour le membre du Bureau politique du MP le gouvernement de Saâd Eddine El Othmani est un « gouvernement balkanisé » qui manque d’homogénéité car il est composé de 7 partis, avec diverses références : gauche, droite, islamistes et libéraux ajoutant que cela est du à la balkanisation de la scène politique.

S’agissant des futures alliances, Ouzine a indiqué que seul le Conseil national du parti est habilité à prendre des décisions à ce sujet, notant que le mouvement populaire est ouvert aux partis qui sont proches de sa référence et de sa perception, même si le mode de scrutin au Maroc ne permet pas, selon lui, d’avoir une majorité cohérente.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

HCP: une majorité gouvernementale hégémonique implique une dynamique des réformes

Maroc: Omicron représente 95% des cas, la nouvelle vague s’approche du pic

CNSS, subvention, taxe: 2 milliard de Dh pour sauver d’urgence le tourisme au Maroc