L’Algérie annonce la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc

24 août 2021 - 07:19

L’Algérie a décidé, mardi, de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc et de rappeler son ambassadeur à Rabat. Une décision annoncée au cours d’une conférence de presse, par le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Laâmamra.

Selon lui, cela ne va pas nuire aux citoyens algériens et marocains résidant dans les deux pays étant donné que les consulats continueront à exercer leur travail normalement.

Ramatane Laâmamra a accusé le Maroc d’avoir commis des « actes inamicaux et hostiles » à l’égard son pays, ajoutant que «l’histoire avait montré que le royaume du Maroc n’a jamais cessé de mener des actes hostiles à l’encontre de l’Algérie .. L’Algérie rejette la logique du fait accompli et les politiques unilatérales avec leurs conséquences désastreuses pour les peuples du Maghreb », a-t-il ajouté.

Cette décision intervient suite à l’escalade verbale récente du régime algérien contre le Maroc. Alger avait, explicitement, accusé Rabat de soutenir des organisations algériens qui auraient mis le feu dans le pays. Ce qui avait amené le Haut conseil de sécurité algérien à appeler à revoir les relations communes et à intensifier les contrôles des frontières ouest du pays.

Selon le journal « Algérie Patriotique », le régime algérien avait également menacé de fermer son espace aérien au royaume et il pourrait suspendre la ligne aérienne entre Alger et Casablanca.
Rappelons que le Maroc avait offert son aide pour éteindre les vastes incendies qui ont ravagé l’Algérie. Mais les autorités algériennes avaient préféré ignorer l’offre.

Dans son dernier discours, à l’occasion de l’anniversaire de la révolution du roi et le peuple, le Roi Mohammed VI avait indiqué que le Maroc fait l’objet d’attaques méthodiques de la part de certains pays et d’organisations, notoirement, hostiles à notre nation.

Le souverain avait souligné que «le Maroc est visé du fait qu’il est un Etat pleinement constitué depuis plus de douze siècles, outre une histoire amazighe au long cours, et que depuis plus de quatre siècles il est gouverné par une monarchie citoyenne, présidant à la destinée du pays et la façonnant dans une symbiose totale entre le Trône et le peuple ».

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Tourisme : Appel de la CNT à l’aide de la CNSS et des banques pour sauver le secteur

L’acteur Alec Baldwin tue accidentellement une femme sur un tournage après un coup de feu

Chambre des représentants : Séance plénière lundi prochain consacrée aux questions orales