INSPIRATIONS ÉLECTORALES .. ET PLUS SI AFFINITÉS

03 septembre 2021 - 09:58

Ma « religion » m’interdisant la politique … je ne puis me permettre dans ma position d’apolitisée (non)neutre … que d’admirer la palette …. animalière .. florale .. fruitière … instrumentale … véhiculière … qui n’a eu de cesse de s’étoffer durant ces longues décennies de politique « madeinmorocco » … … هاك بلاك….. من الفيل(ة) … ل الطيارة

En sachant … quela nuance est très floue entre lampe et bougie … qu’une fraction de seconde est nécessaire pour différencier l’abeille du moustique … que le coq et la colombe peuvent servir de base à de succulents mets traditionnels … que l’information utile peut manquer lors du choix de l’animal représentatif de la spécificité de la faune nationale : en allant du domestique au sauvage : cheval, dromadaire, gazelle, éléphant et lion … un petit détour par wikipédia nous informe que l’éléphant n’existe plus au Maroc depuis les temps herculéens ..
que le lion ne survit qu’en captivité … et que les fragiles gazelles sont les cibles préférées de quelques émirs en oisiveté… que la sardine est plus facilement reconnaissable (et goûtable) dans les souks que le dauphin … que le robinet ouvert à plein jet, ferait hurler les écolos en période de stress hydrique et rêver les petites filles et les mères aux foyers dans des centaines villages du Maroc … que le parapluie (noir) dans un pays où il fait beau plus de 333 jours par an ne fait pas partie du représentatif collectif et qu’un parapluie “arc-en-ciel” aurait été un signe d’ouverture et de progressisme fortement plus porteur…que par temps de pandémie, le choix de l’avion et du bus collectif pour moyens de locomotion est un fait hautement risqué…que le voilier, à part nous rappeler les temps glorieux des corsaires de Salé, est un hobbie de riches … que les usagers du célèbre “pouce bleuté” ne vont pas se ruiner en règlement de royalties …que le livre a à reconquérir toute sa symbolique au sein d’une nation qui affiche encore, en plein 21ème siècle, l’analphabétisme parmi ses indicateurs… que la rose, l’olivier, l’épi, la pomme et le palmier, peuvent servir de “condiments” pour adoucir le goût amer des désillusions… que le tracteur peut nous rappeler le douloureux traumatisme du énième passage du rouleau compresseur de la “hogra” … que la bonne dose d’incontournable ésotérisme est largement atteinte entre oeil, khmissa, soleil et lune … et que qu’il n ‘y a que la balance “divine” à être un instrument de précision et d’équité …

En nous souhaitant une douce semaine de matraquage propagandiste …

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Solitude de l’univers et mystères du monde

UN DERNIER CINÉMA POUR LE COUVRE-FEU ?

L’alternance démocratique a-t-elle été fatale à la mouvance islamiste PJD ?