CHRONIQUE: UN CINÉMA EN TEMPS DE COVID

25 septembre 2021 - 09:58

Aller à une avant-première … de Dune … au Maroc… en période Covid … tient de la quadrature du cercle.Toutes mes réticences/craintes ont fondu à l’annonce/attente de (la chaleur de) Dune.

Consigne donnée à la réservation du ticket : pointez-vous 30 min à l’avance … Avant-première .. Covid .. Embarquement (pour Dune ?) … KeepCalm !
A l’entrée, un moment de flottement pour deux raisons … Je m’attendais à un cinéma covidisé .. ce n’était pas autant le cas (tant mieux .. tant pis …), mais, Dune ne vaut-elle pas tous les risques ?.

Je scrutais curieusement les visages masqués (pour certain.es) essayant de deviner quel(s) point(s) commun(s) pourrions-nous partager … du “français de France” dominait les sonorités (!) … je fis donc valoir mon français du Maroc pour demander au vigile-placeur “Pardon, à quel moment va-t-on accéder à la salle” .. “Wahedchwya a M’dame” .. je fis valoir ma darija du Maroc pour préciser “Combien ça fait chwiya ? et pourquoi ce temps d’attente?” .. “M’dame c’est pour les tests” … “Quels tests?” .. “.. dial louçon.. » … “le SANG ???” … ma tête fit défiler des images surréalistes des spectateurs en file indienne bénéficiant de tests de SANG (inclus dans le prix ? Ah d’accord c’est pour ça que c’est cher? ) … et les résultats instantanés ? qu’en est-il du secret médical ? et si c’est positif ? on rate l’avant-première? le billet est remboursé ?
Qu’en sais-je moi .. c’est mon premier cinéma en période Covid…

.. “oui M’dame.. on doit tester le son .. les lumières …ça prend du temps”
…OOOUUUFFFF …SON … SANG … dans le cinéma, tous les sons/sangs se ressemblent. Je pris donc mon impatience en patience.
Un chwiya après, en réponse à je ne sais quel invisible signal .. imperceptiblement … les groupes s’organisèrent en file .. et voilà .. en avant pour une avant – première.

Une répartition des sièges faite pour permettre à la fois une distanciation covidement correcte et aux “groupes” de garder leur proximité… résolvez cette équation à votre guise.

À peine places prises … je dégaine mon gel hydro-alcoolique … je teste mon masque .. j’allais démarrer un calcul des probabilités de contamination via l’aération … quand je fus interrompue dans mon élan de covidiste radicalisée, par un tonique “Mesdames et Messieurs” .. ‘les us et coutumes cinématographiques auraient-elles changé en post Covid?” .. Ah d’accord … c’est l’avant-première… made in Morocco … A défaut du cast du film .. de journalistes ou critiques … un “apparemment man in charge” nous souhaita la Bienvenue ; en mots clés ça donne… spectateur.es .. Covid … crise … couvre-feu …Dune … et émit l’espoir (même minime) de voir se lever le rideau du couvre-feu et de retourner à la “normale” d’un couvre-feu plus tardif !

… Le seul rideau qui m’importait .. celui de DUUUNNE ….
Et l’ombre et la lumière furent …. et le SON (et non le SANG) de la nouvelle installation Double Dolby 7.1 stéréo fit gicler ses décibels pour l’incontournable “quart d’heure” de pub…. KeepCalm … Dune iscoming …

À suivre

Dr Sanaa Merimi
Soignante mal soignée
Pratiquante assidue de l’abattement par l’humour

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Solitude de l’univers et mystères du monde

UN DERNIER CINÉMA POUR LE COUVRE-FEU ?

L’alternance démocratique a-t-elle été fatale à la mouvance islamiste PJD ?