Le Roi appelle à une dynamique parlementaire pour opérationnaliser le NMD

08 octobre 2021 - 05:21

L’actuelle législature devrait marquer le point de départ d’une « dynamique volontariste ambitieuse incarnant l’intelligence collective des Marocains », en relation avec l’opérationnalisation du Nouveau modèle du développement (NMD) et le lancement d’une nouvelle génération de projets et de réformes intégrés, a souligné vendredi SM le Roi Mohammed VI. Le modèle de développement n’est pas un plan de mesures figé au sens conventionnel du terme.

Il constitue plutôt un cadre général propice à l’action et apte à instaurer de nouvelles règles, à ouvrir de larges perspectives devant chacun et tous, a indiqué Sa Majesté le Roi dans un discours adressé au Parlement à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 1ère année législative de la 11ème législature.

Dans ce Discours, le Souverain a fait observer que « le Pacte national pour le Développement » représente un levier essentiel pour la mise en œuvre de ce modèle, « en ce qu’il symbolise un engagement national souscrit envers Notre Majesté et à l’égard des Marocains ».

Le modèle de développement offre de vastes champs d’action tant pour le gouvernement que pour le Parlement, avec toutes ses composantes, a poursuivi Sa Majesté le Roi, relevant que, dans la perspective de sa mise en œuvre, le nouveau gouvernement doit définir les priorités et les projets à mettre en chantier au cours de son mandat et mobiliser les ressources nécessaires pour assurer leur financement.

« Il lui incombe (gouvernement) également de parachever les grands projets déjà lancés, au premier rang desquels le chantier de généralisation de la protection sociale auquel Nous accordons une sollicitude toute particulière », a dit le Souverain.

Dans ce cadre, Sa Majesté le Roi a souligné que le défi majeur consiste à opérer une véritable mise à niveau du système de santé, conformément aux meilleurs standards et en synergie totale entre secteurs public et privé.

Le Souverain a appelé, à cet égard, à ce que cette même logique guide la mise en œuvre de la réforme des entreprises et établissements publics et présider à la réforme fiscale, qu’il convient de conforter, avec la plus grande célérité, par une nouvelle charte compétitive de l’investissement. Dans cette perspective, SM le Roi a mis l’accent sur l’importance d’introduire plus de cohérence, de complémentarité et d’harmonie entre les politiques publiques et à en suivre la mise en œuvre, appelant dans ce cadre à une refonte substantielle du Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Cette refonte vise à faire du HCP un mécanisme d’aide à la coordination stratégique des politiques de développement et d’accompagnement de la mise en œuvre du modèle de développement, a souligné le Souverain, relevant que l’action de cette Institution doit être adossée à des normes rigoureuses et à des outils modernes de suivi et d’évaluation.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: Plus de 860.000 personnes ont reçu la 3ème dose

Revenus des sportifs: Le PLF-2022 propose la révision de l’abattement forfaitaire

Le complexe commercial « M Avenue » ouvre ses coulisses à Marrakech