Laghrous sur 2M : Le caractère technique et exécutif domine l’architecture gouvernementale

12 octobre 2021 - 12:30

Le directeur de publication du journal « Al Oâmk » Mohamed Laghrouss a estimé que le caractère technique et exécutif dominera l’action du gouvernement qui vise à améliorer les perspectives de développement du pays.

Intervenant lors de l’émission « Simana Fasa’a », diffusée sur Radio 2M et animée par le journaliste Jamaâ Goulahcen, il a remarqué que le fait que 12 ingénieurs fassent partie du gouvernementale dans le contexte actuel indique que les préoccupations économiques et sociales seront à la tête des priorités.

Selon lui, l’architecture gouvernementale se caractérise également par la disparition des ministères des libertés, des droits de l’homme et de la société civile contrairement aux gouvernements de 2011 et 2016, formés dans un contexte marqué par les slogans appelant à la lutte contre la corruption et à plus de droits et de libertés.

Mohamed Laghrous a souligné un certain nombre d’indicateurs positifs dans la composition du gouvernement, notamment la présence de jeunes et de femmes, et la spécialisation dans leurs domaines des ministres nommés dans différents secteurs.

Il a, par ailleurs, évoqué la question de la légitimé des passations de pouvoirs entre les ministres qui se sont faites avant même l’investiture parlementaire du gouvernement et critiqué le retour des secrétaires d’Etat, ce qui pourrait porter le nombre de portefeuilles ministériels à plus de 28 dans un gouvernement qu’on annonçait ramassé avec 24 ministres seulement.

L’approche genre est l’un des indicateurs positif, selon Laghrouss. D’après lui, la présence de 28% de femmes dans le gouvernement est une évolution naturelle étant donnée le chemin parcouru par le Maroc pour de l’intégration des femmes et le renforcement de leur présence sur la scène politique.

Le directeur de publication du journal « Al Oâmk » a exprimé sa crainte d’un affaiblissement des partis politiques suite à la nomination de ministres non partisans, soulignant que le militant compétent au sein des partis doit avoir sa place dans les gouvernements.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: Plus de 860.000 personnes ont reçu la 3ème dose

Revenus des sportifs: Le PLF-2022 propose la révision de l’abattement forfaitaire

Le complexe commercial « M Avenue » ouvre ses coulisses à Marrakech