Eric Zemmour: un livre sur « un radicalisé »

06 décembre 2021 - 04:11

La nouvelle biographie du journaliste et désormais candidat aux élections présidentielles en France, Eric Zemour, mérite, amplement, la lecture à un moment clef de la course à l’Elysée. Il s’agit d’une enquête journalistique qui a durée une année sur l’enfance, le parcours, et les réseaux.. de ce « polémiste » star des médias et figure montante de l’extrême droite politique. Une enquête qui nous explique, avec forces détails, pourquoi et comment Eric Zemmour s’est « radicalisé ».

Signée Etienne Girard et parue dans la fameuse maison d’édition « Le Seuil », cette biographie suit le parcours de ce français d’origine juive algérienne qui suscite le débat mais aussi une large adhésion de l’électorat français à travers ses prises de positions contre l’immigration, les arabes et les musulmans.

Son premier meeting, dimanche, en tant que candidat est, d’ailleurs, la parfaite illustration de cette idéologie politique et de ce discours qui a provoqué des manifestations des associations antiracistes et des bagarres et inspiré ce commentaire au journal « Le monde » : « Pour son premier meeting, Eric Zemmour s’imagine en « sauveur » contre les médias, les élites et les juges ».

Dans l’introduction de son livre, Etienne Girard révèle, notamment, que l’une des thématiques probables du programme électoral d’Eric Zemmour est l’interdiction des prénoms non français et rappelle ses positions anti-immigration connues depuis longtemps à travers ses sorties médiatiques et ses livres à succès dont le plus fameux est « le suicide français ».

Selon Etienne Girard, le rêve politique de Zemmour est d’ « unir enfin la famille conservatrice, ressouder ce camp divisé depuis quatre-vingts ans entre les soutiens du général de Gaulle et ceux de Pétain ».

Juif pratiquant, Eric Zemmour est fidèle à la synagogue, fait sa prière et respecte le Shabbat. « Il ne répond pas aux SMS le vendredi à la nuit tombée, car il respecte l’interdit de l’utilisation des appareils électroniques » imposé par la religion juive, indiquent ses proches.

Cependant, et contrairement à beaucoup de juifs français, il ne soutient pas l’Etat d’Israël. Le livre le présente, ainsi, comme un « juif assimilé qui ne manifeste aucun attachement à Israël » et qui est plus attaché à la France, à son histoire et à ses valeurs. Lors d’un entretien avec Olivier Rubinstein, conseiller culturel à l’ambassade de France à Tel-Aviv, en 2011 Eric Zemmour avait dit à propos d’Israël: «Ce pays ne m’évoque rien ».

Parmi les chapitres de ce livre salué par la presse française, on citera : le juif assimilé, les réseaux, les femmes, star du Paf, Eric qui rit et Dark Zemmour…

Également d’origine juive, Etienne Girard est rédacteur chef du magazine français « L’Express ». Il a tenu à dédier ce livre à sa propre famille victime des persécutions allemandes contre les juifs en France et en Europe lors de la deuxième guerre mondiale.

« À mes arrière-grands-parents Sadi et Miriam Dassa, raflés les 20 août 1941 et 5 novembre 1942 à Paris, déportés à Auschwitz. À ma mère », peut-on lire dans sa dédicace.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

USA : le Privilège d’Empire menacé

Vaccin et illusion démocratique

« Le national capitalisme autoritaire » de Pierre-Yves HENIN et Ahmet INSEL, Note de lecture