France : Le controversé « pass vaccinal » arrive au Sénat

10 janvier 2022 - 11:22

Après l’Assemblée nationale, le controversé projet de loi transformant le « pass sanitaire » en « pass vaccinal » en France arrive lundi au Sénat pour y être débattu.

Le Sénat, à majorité de droite, doit examiner le texte en commission, puis mardi dans l’hémicycle. La discussion pourra se poursuivre mercredi, selon les médias locaux.

En raison du retard pris à l’Assemblée Nationale, où l’examen houleux du projet de loi a été suspendu à plusieurs reprises avant d’être adopté après plusieurs retouches, le gouvernement compte sur une entrée en vigueur de la loi « au plus tard dans les premiers jours de la semaine du 17 janvier », et non plus dès le 15, a indiqué dimanche le porte-parole de l’Exécutif Gabriel Attal.

Une fois le texte adopté par le parlement, les plus de 12 ans devront pouvoir justifier d’un statut vaccinal pour accéder aux activités de loisirs, aux restaurants et bars, aux foires ou aux transports publics interrégionaux, un test négatif ne suffisant plus, sauf pour accéder aux établissements et services de santé.

Mais le « pass vaccinal » ne fait pas l’unanimité parmi les Français et une partie de la classe politique. Samedi, des manifestations contre cette mesure jugée « liberticide » par ses opposants, tout comme « le pass sanitaire », ont été organisées en France et ont rassemblé plus de 105.000 personnes, selon des chiffres du ministère de l’Intérieur, un chiffre en regain par rapport aux semaines précédentes.

Mais l’Exécutif est déterminé à faire aboutir ce texte considéré comme le pivot de sa stratégie de lutte contre le Covid, alors que le pays enregistre des records de contaminations au virus.

Dimanche, les autorités sanitaires ont fait état de 296.097 contaminations en 24 heures, avec une augmentation du nombre de malades hospitalisés : 21.982 patients, dont 3.847 admis en soins critiques. Le pays a recensé 89 décès, portant le bilan total des décès à 125.438 depuis le début de l’épidémie.

Côté vaccination, plus de 53 millions de personnes ont reçu au moins une injection, soit 79% de la population totale et plus de 52 millions ont un schéma vaccinal complet, soit 77,2% de la population totale. Parallèlement, près de 27 millions de personnes ont reçu une dose de rappel, dont près de 178.000 dimanche.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Mali: décès à Bamako de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta

Covid 19 : des menaces de mort contre 300 parlementaires et élus en France

L’exécutif français affirme attendre l’aval des autorités sanitaires pour lancer la 4ème dose