HCP: une majorité gouvernementale hégémonique implique une dynamique des réformes

18 janvier 2022 - 03:43

L’émergence d’une majorité dominante implique un nouveau dynamisme pour les réformes en 2022, estime le Haut Commissariat au Plan (HCP) dans une analyse reçue par le journal « Al Oâmk Al Maghribi ».

Comme de coutume, le Budget Economique Prévisionnel 2022 de l’HCP, analyse la situation macro-économique en 2021 et les perspectives de son évolution en 2022.

Il présente une révision du budget économique exploratoire publié au mois de juillet 2021 et avance une nouvelle estimation de la croissance de l’année en cours et une révision des perspectives en 2022 et de leurs effets sur les équilibres macroéconomiques.

Pour l’institution de Ahmed Lahlimi, l’année 2022 sera celle du défi et de la première épreuve opérationnelle du Nouveau modèle de développement (NMD) du Royaume.

Au niveau institutionnel, après les élections de septembre 2021 et l’abondance observée dans les offres électoralistes, « une majorité largement hégémonique » a émergé aussi bien au Parlement qu’au sein de l’opinion publique, avec la formation d’un gouvernement dont le programme s’est fondé sur les options et les objectifs du NMD.

Dans ces conditions, souligne l’HCP, « 2022 devrait connaitre une nouvelle dynamique de réformes structurelles, plus que jamais nécessaires, pour que notre pays réalise dans la durée le niveau de croissance économique et les conditions de vie de sa population en harmonie avec les ultimes finalités qu’elle est en droit de connaitre à l’horizon 2035 ».

L’évolution de la situation épidémiologique affectera négativement la croissance économique avec une prévision de 2.5% en 2022, un taux qui reste inférieur au taux moyen de 4% enregistré au cours de la période 2014-2019.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Démantèlement d’un gang en Turquie qui forçait les femmes marocaines à se prostituer

La crise de l’eau s’intensifie dans les villages de Zagora et les activistes tirent la sonnette d’alarme

ADM continue de « faire chanter » les Marocains pour acquérir Jawaz et sème le chaos