Mounia Lamkimel révèle les détails de la série « Ti Ra Ti » (photos)

28 mars 2022 - 01:30

L’actrice Mounia Lamkemel, dans sa quatrième expérience télévisuelle avec l’artiste Hassan El Fad, apparaît sur le petit écran, avec la série « Ti Ra Ti », une œuvre réalisée par Oussama Osaidom. Le célèbre duo, « Fatiha et Kabbour », revient pour boucler son parcours complexe, au milieu de situations et d’aventures comiques, avec la participation de nouveaux visages artistiques, dont Yousra Bouhamouche et d’autres. « La série est une version avancée des aventures de » Kapoor et Fatiha « car leur relation n’était pas claire, mais ils connaîtront une sorte de stabilité, d’harmonie et d’admiration mutuelle », a déclaré Mounia Lamklemel.

Mounia Lamkimel a expliqué, dans un entretien exclusif à AlOmk Al Maghribi, que « ce qui se distingue le projet de cette année, c’est la participation de nouveaux noms dans des rôles équilibrés », notant que « malgré leurs faibles présences au niveau des épisodes, leurs impacts sur la relation entre « Kabbour et Fatiha » sont excellents. Et à propos du choix de se concentrer sur la relation de « Kabbour et Fatiha » dans ce travail, Lamkimel a rapporté qu’il « a été proposé par l’artiste Hassan El-Fad, surtout après qu’il a laissé un impact particulier dans le cœur des Marocains lors du dernier Ramadan ». Elle a poursuivi en disant qu’elle « a essayé d’être prudente dans le traitement du personnage de « Fatiha », étant donné que l’acteur à succès ne travaille pas sur le personnage en fonction de son succès, mais travaille plutôt à lui donner des sentiments et des énergies particuliers, laissant le jugement au public.

Mounia a révélé que « le tournage de la série s’est déroulé en deux phases distinctes, la première fin janvier et la seconde début mars, qualifiant l’ambiance de tournage avec l’équipe de travail de « professionnelle ». L’héroïne de « Ti Ra Ti » a déclaré que « les moments vécus lors du tournage de cette oeuvre du Ramadan ont été particulièrement impressionnants », notant qu’elle considère « Hassan El Fad à la place de son père ». Lamkemel a estimé que « le travail d’un certain nombre d’acteurs avec Al-Fad en a fait d’eux des stars », notant que « se tenir à ses côtés n’est pas facile, mais nécessite de consacrer formation, talent et expérience pour présenter un travail qui correspond aux attentes du public ».

La même actrice a souligné que « la série « Ti Ra TI » est sa quatrième expérience avec Hassan Al-Fad après Tendance et Al-Fad TV, exprimant sa grande fierté de travailler pendant quatre années consécutives avec lui. Monia Lamkemel a acquis une grande renommée au Maroc, après s’être distinguée en incarnant le personnage de « Fatiha », une simple jeune femme rurale avec qui les méthodes de drague de Kabbour n’ont pas réussi. Monia Lamkemel enregistre une forte présence dans les productions du Ramadan de cette année, avec trois autres œuvres, qui sont « Amoula Nouba » et « Al Sak wa Al-Ghanima » sur Al Oula, et « Khu Khoatato » sur 2M.

إقرأ المزيد على العمق المغربي : https://al3omk.com/734868.html

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Grands concerts de Rabat: la scène OLM Souissi retrouve son éclat après deux ans de Covid-19

Le Marocain Mohamed El Amrani remporte le prix « Al-Rafidain » First Book dans la catégorie de la nouvelle

Le magazine « Be Cult » d’Argentine revisite « la culture et les traditions millénaires » du Maroc