Le HCP enregistre une hausse générale des prix et des dépenses des ménages

31 mars 2022 - 03:00

Le Haut Commissariat au Plan a indiqué que le produit intérieur brut (PIB) au cours du quatrième trimestre 2021 a connu une hausse de 9,7% , ce qui s’est traduit par une hausse du niveau général des prix de 3,1% contre 1,8. % à la même période l’an dernier.

Dans une note d’information sur la situation économique au cours du quatrième trimestre 2021, le HCP a indiqué que la demande intérieure a augmenté de 7,3% au cours du quatrième trimestre 2021 au lieu d’une baisse de 4,9% à la même période en 2020, contribuant à la croissance économique de 7,9%  au lieu d’une contribution négative de 5,3 points.

Dans ce contexte, le HCP a ajouté que les dépenses de consommation des ménages ont augmenté de 5,1% . De leur côté, les dépenses de consommation des administrations publiques ont augmenté de 5,2% au lieu d’une baisse de 3,5%, soit une contribution de 1 point à la croissance. De son côté, l’investissement total , ajoute la même source, a enregistré une hausse de 13,1% contre une forte baisse de 14,7% l’an dernier, avec une contribution à la croissance de 3,8 points au lieu d’une contribution négative de 4,9 points au cours du même trimestre l’an dernier.

S’agissant des échanges extérieurs, la commission a enregistré une hausse des importations de biens et services de 5,3% au cours du quatrième trimestre 2021 au lieu d’une baisse de 6,7%. Les exportations ont également augmenté de 3,1% au lieu d’une baisse de 7,7%, notant que les devises de biens et services ont contribué négativement à la croissance de 1,2 point au lieu d’une contribution positive de 0,2 point au cours du même trimestre l’an dernier.

Selon le HCPA, il y a un léger besoin de financement de l’économie nationale, car elle a indiqué qu’avec l’augmentation du produit intérieur brut en valeur de 9,7% au lieu d’une baisse de 3,3%, et l’augmentation des revenus nets des le reste du monde de 19,8 % au lieu de 20 %, le revenu national disponible total a augmenté de 10,4 % au lieu d’une baisse de 2,1 % au cours du quatrième trimestre 2020.

La même source a ajouté : « Compte tenu de l’augmentation de la consommation finale nationale à prix courants de 7 %, contre une baisse de 1,9 % enregistrée l’an dernier, l’épargne nationale s’est stabilisée à 31,3 % du produit intérieur brut au lieu de 28,7 % ».

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

agr

Le dirham devrait s’apprécier face au dollar à horizon 3 mois (AGR)

Énergie électrique: hausse de la production de 3,1% à fin juillet (DEPF)

Le dollar atteint son plus haut niveau face à l’euro depuis près de 20 ans