OIT: les mesures prise par le Maroc ont atténué les répercussions de la pandémie

01 avril 2022 - 04:00

Les mesures prises par le Maroc ont atténué les répercussions de la crise du Covid-19 sur le marché du travail, a affirmé, jeudi à Rabat, la directrice du bureau de l’Organisation internationale du travail (OIT) pour l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie, Rania Bikhazi.

« La crise du Covid-19 et ses répercussions sur le marché du travail a confirmé l’importance de l’approche d’anticipation des compétences. Fort heureusement que le Royaume a engagé un ensemble de mesures d’atténuation qui ont pu atténuer les effets de cette crise », a indiqué Mme Bikhazi dans son allocution d’ouverture de la deuxième réunion du comité national d’orientation du projet STED-AMT « Compétences pour le Commerce et la Diversification Économique : Alignement des compétences sur les stratégies de développement sectoriel en Algérie, au Maroc et en Tunisie ».

A ces efforts s’ajoutent les chantiers en cours pour promouvoir les différents secteurs en particulier le secteur industriel et toutes les incitations mises à la disposition des investisseurs en vue de promouvoir la croissance et créer plus d’emplois, a souligné Mme Bikhazi dans cette allocution, lue en son nom par la cheffe du projet, Rachâa Bedjaoui-Chaouche. Dans ce sillage, Mme Bikhazi a relevé que le projet SDET-AMT de l’OIT vise à contribuer à cette dynamique, notant que le projet a mis en place au Maroc deux comités à savoir un comité de suivi technique et opérationnel et un comité national d’orientation.

Ce projet sous-régional, couvrant trois pays du Maghreb, vise à améliorer la compétitivité à travers la diversification économique et la création d’emplois au Maroc, en Tunisie, en Algérie, et, ce à travers la mise en œuvre de stratégies numériques et agroalimentaires à travers les branches IT-Offshoring et la biscuiterie, chocolaterie et confiserie.

Grâce à cette dimension sous-régionale, le projet tendra à mettre en avant la collaboration et l’apprentissage mutuel entre les trois pays. Cette réunion a connu la présence du directeur de la coopération internationale et partenariat au ministère du Travail et de l’Insertion Professionnelle, du directeur de l’observatoire national du marché du travail, des représentants des institutions gouvernementales, et des représentants des partenaires sociaux du projet STED-AMT.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

La revue des finances publiques, outil important pour assurer l’efficacité des dépenses publiques (Lekjaa)

IPPIEM: Principaux points de la note du HCP

Industries manufacturières: Hausse de 0,1% de l’indice des prix à la production en août (HCP)