La diplomatie de Décentralisation afin de consolider les relations entre le Maroc et le Kenya

15 mai 2022 - 10:50

Après avoir été reportés depuis 2019 à cause de Covid 19, deux accords de partenariat importants ont été signés la semaine dernière entre la région marocaine de l’Oriental et le comté Kényan de Baringo, et la région de Guelmim-Oued Noun et le conté kenyan d’Asiaya. Lors de la signature de l’accord le 9 mai 2022, le gouverneur de Baringo Stanley Kiptis et son homologue marocain M. Abdenbi Bioui ont souligné l’importance des échanges économiques, commerciaux et culturels entre les deux régions dans le cadre de la coopération Sud-Sud dont le Kenya et le Maroc se sont engagés depuis quelques années.
« Le partenariat entre les régions kényane et marocaine a été conçu et initié par l’Ambassadeur Ghambou dans un contexte qu’il appelle diplomatie de décentralisation afin de consolider les relations économiques entre nos deux pays leaders, respectivement, en Afrique du Nord et Afrique de l’Est », avait affirmé le gouverneur Kényan.

En fait l’ancien Ambassadeur de Sa Majesté le Roi à Nairobi (2016-2021) etait a l’ origine de deux autres partenariats, entre la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et le Comté de Mombasa (signé en Mai 2021) et la région de Rabat Salé Kenitra et le Comté de Kisumu (signé en Mars 2022).

Les quatres comtés kenyans ont été précisément choisis grâce à leur potentiel économique, leurs élites politiques determinantes pour les elections présidentielles de cette année, et leurs grands impacts sur la prise de la décision diplomatique au Kenya, un pays membre non-permanent du Conseil de Securité des Nations Unies qui, par son vote en Octobre 2021 en faveur de la résolution 2602 qui consacre la pertinence et la centralité du plan marocain d’autonomie, a exprimé, à plusieurs reprises, sa volonté de se rapprocher davantage du Maroc.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Finances publiques: la situation s’améliore progressivement (Baitas)

Le Conseil de gouvernement adopte le projet de loi sur l’AMO pour les personnes inactives et capables de s’acquitter des cotisations

Akhannouch à Riyad pour représenter le roi au sommet sino-arabe