Que se passe-t-il entre Nizar Baraka et Moulay Hamdi Ould Errachid?

06 juin 2022 - 04:00

Les tentions au sein du parti de l’Istiqlal sont redevenue inévitable, à quelques jours de la conférence extraordinaire du parti, où des sources indépendantes ont indiqué que l’homme fort du parti, Moulay Hamdi Ould Errachid, mène un stratagème visant à évincer l’actuel secrétaire général, Nizar Baraka , de la présidence du secrétariat général du parti, ou du moins affaiblir son autorité au cas où il resterait secrétaire général pour un deuxième mandat.

Les sources avec lesquelles le journal AlOmk Almarghibi s’est entretenu ont indiqué que la rencontre entre les membres du parti, qui s’est tenue récemment dans la ville de Harhou et dirigée par Nizar Baraka, au cours de laquelle des pressions ont été exercées pour faire adopter des amendements lors de la prochaine conférence extraordinaire visant à limiter le rôle du secrétaire général dans le parti.

Les mêmes sources ont indiqué qu’Ould Errachid, qui contrôle le comité exécutif du parti, manœuvre, comme il l’a fait précédemment avec HamidChabat, pour évincer Nizar Baraka du secrétariat général du parti en appelant à une conférence extraordinaire soudaine, en plus de proposer un ensemble de amendements au statut du parti qui rendraient l’institution du secrétaire général au sein du parti Istiqlal l’un outil exécutif pour les décisions du comité exécutif, soulignant que Nizar Baraka bénéficie d’un grand soutien parmi tous les militants du parti, ce qui est difficile pour lui de se retirer lors de la prochaine conférence extraordinaire.

Par ailleurs, 53 parlementaires du Parti de l’Istiqlal à la Chambre des représentants et des conseillers ont tenu, dimanche soir à Rabat, un meeting, au cours duquel ils ont exprimé dans un communiqué commun leur étonnement et leur profond regret face au « contenu des décision prises par le comité exécutif du parti, qui a ignoré la sensibilité de la situation économique et sociale délicate au Maroc, comme partout dans la planète. Cette circonstance oblige les partis politiques à jouer un rôle clé dans la promotion de l’esprit d’unité, de solidarité et de cohésion, au lieu de créer des crises qui brouillent davantage l’image des partis et aggravent la crise de l’action politique dans notre pays.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

La météo pour ce samedi 1er octobre

Inscription aux CPGE : le ministère accorde une chance supplémentaire aux bacheliers

La revue des finances publiques, outil important pour assurer l’efficacité des dépenses publiques (Lekjaa)