Accord de partenariat entre l’UM6SS et le groupe pharmaceutique AstraZeneca

09 juin 2022 - 05:00

L’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé (UM6SS) signe, jeudi, un accord de partenariat avec AstraZeneca, l’une des plus grandes sociétés pharmaceutiques mondialement connues.

Aux termes de cette alliance, les deux établissements conviennent mutuellement de coopérer pour le développement des liens entre le monde de l’industrie pharmaceutique et celui des universités, par la création d’opportunités pour les étudiants et les enseignants en matière de recherche scientifique, indique un communiqué de l’UM6SS, notant que le but de ce partenariat est d’ »améliorer les performances du système de santé de notre pays et de contribuer au développement de la santé numérique et de la télémédecine dans différents domaines thérapeutiques ».

D’autre part, les deux partenaires s’engagent, à travers cet accord, à collaborer pour le développement de projets visant l’amélioration de la pharmaco-économie et l’évaluation des technologies de la santé et de la recherche clinique au Maroc, ajoute la même source, faisant savoir qu’ils s’engagent également à mettre en œuvre des projets de développement de solutions numériques de santé et de télémédecine.

L’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé est une université d’utilité publique à but non lucratif délivrant des diplômes reconnus par l’Etat. L’UM6SS dont la valeur fondatrice est l’innovation, ambitionne de former des professionnels de santé ayant les compétences d’exercer leurs métiers dans un contexte international et de faire face aux défis croissants imposés par la mondialisation.

Grâce à son expertise dans les domaines de l’enseignement, de la recherche et des soins, l’UM6SS s’engage à relever les nouveaux défis de la santé, au Maroc et au-delà.

AstraZeneca est une société biopharmaceutique mondiale à vocation scientifique qui se concentre sur la découverte, le développement et la commercialisation de médicaments sur ordonnance dans les domaines de l’oncologie, des maladies rares et de la biopharmacie, notamment les maladies cardiovasculaires, rénales, métaboliques, respiratoires et immunologiques.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Inscription aux CPGE : le ministère accorde une chance supplémentaire aux bacheliers

Mondial 2022: voici les détails du dispositif en faveur des supporters des Lions de l’Atlas

Stress hydrique au Maroc: un combat de longue haleine