Casablanca: Forte reprise du marché du charbon à l’approche de Aid Al-Adha

29 juin 2022 - 04:00

Dans les différents espaces de la capitale économique, des sacs de charbon sont largement répandus ces jours-ci, annonçant l’imminence de la célébration de Aid Al-Adha avec l’ambiance de commercialisation du produit à l’approche de cette fête religieuse.

En effet, le charbon est très présent à Casablanca à coté d’autres produits très demandés durant Aid Al-Adha notamment les aliments de bétail, l’oignon, les outils d’abattage et d’autres ustensiles utilisés dans la grillade de la viande, ce qui constitue une occasion pour les jeunes désirant gagner un peu d’argent.

Tout au long de l’année, le charbon est transporté des zones rurales vers les villes dont Casablanca, de même que la demande enregistre une croissance en cette période de fête, néanmoins, le facteur commun est l’utilisation de cette matière dans différentes activités particulièrement la cuisson et les grillades.

Le plus grand marché destiné à la commercialisation du charbon est situé au quartier populaire de « Lakriâa » où les magasins présentent toute l’année leurs produits aux clients qui y affluent en masse pour l’achat de charbon.

Les clients qui se rendent au marché de Lakriâa connaissent deux types essentiels de charbon à savoir « Lkrouch » et le charbon dit d’oranger. Le prix de chaque variété est affiché à l’entrée des magasins (Lkrouch 6 dhs/kg et 7 dhs pour le charbon d’oranger).

Dans des déclarations à la chaîne M24 de l’agence MAP, plusieurs commerçants du marché de Lakriâa ont souligné que le prix de gros (achat d’une grande quantité) se situe entre 5 et 5,50 dhs/kg, notant que chaque client a ses propres besoins.

S’agissant des caractéristiques des différents types de ce produit, ils ont précisé que le charbon de bois sert à de multiples utilisations couvrant différents domaines de nature domestique ou purement commercial. Dans ce contexte, Falah Abdelouahed, amine des commerçants du marché de gros de charbon dans la wilaya de la région de Casablanca-Settat, a indiqué que l’offre de cette matière est abondante et les deux types du charbon sont largement commercialisés, néanmoins le charbon d’oranger est beaucoup plus demandé lors de la fête car il est de bonne qualité et facilement inflammable, rappelant que la variété « Lkrouch » est apportée notamment de la région d’Azrou et le charbon d’oranger de la région du Souss et particulièrement de Taroudant et d’autres zones. Pour sa part, Noureddine Frat, commerçant au marché de gros, a affirmé que la demande de charbon enregistre une hausse pendant Aid Al-Adha, notant que des familles utilisent quotidiennement dans leurs foyers cette matière pour les besoins de cuisson de même que le charbon est utilisé dans d’autres domaines. Il a également fait observer que si le charbon est vendu légalement dans ce marché de Casablanca et les commerçants paient les impôts, d’autres vendeurs au contraire produisent et commercialisent cette matière de manière « illégale » et inondent les quartiers de la capitale économique de différents types de charbon de mauvaise qualité ce qui a un impact, dit-il, sur l’opération de commercialisation assurée de manière légale.

Il est à rappeler que le charbon de bois est obtenu par la combustion du bois en milieu clos sans apport d’air ou d’oxygène. Sa couleur noire est due à la présence d’un taux élevé de carbone et le charbon de bois est léger contrairement au charbon naturel.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Inscription aux CPGE : le ministère accorde une chance supplémentaire aux bacheliers

Mondial 2022: voici les détails du dispositif en faveur des supporters des Lions de l’Atlas

Stress hydrique au Maroc: un combat de longue haleine