Phosphates: le Maroc pourrait détenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial (média kényan)

11 juillet 2022 - 02:00

Le Maroc, premier producteur d’engrais, pourrait détenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial, a indiqué lundi le média kényan Daily Nation.

Le Maroc a un net avantage dans la production d’engrais phosphorés, écrit le grand tirage, faisant savoir que le Royaume possède plus de 70% des réserves mondiales de roches phosphatées, dont provient le phosphore utilisé dans les engrais.

Il possède une grande industrie des engrais avec une énorme capacité de production et une portée internationale, ajoute l’auteur, relevant que le Maroc est l’un des quatre premiers exportateurs d’engrais au monde après la Russie, la Chine et le Canada.

Ces données font du Maroc « un gardien des chaînes d’approvisionnement alimentaire mondiales, car toutes les cultures vivrières ont besoin de l’élément phosphore pour pousser », souligne-t-on, notant que contrairement à d’autres ressources limitées, telles que les combustibles fossiles, il n’y a pas d’alternative au phosphore.

Le Maroc prévoit de produire 8,2 millions de tonnes supplémentaires d’engrais phosphorés d’ici 2026, qui s’ajouteront à la production actuelle qui est d’environ 12 millions de tonnes par an.

Environ 54% des engrais phosphatés achetés en Afrique proviennent du Maroc, relève le journal, notant que les engrais marocains représentent également d’importantes parts de marché intérieur en Inde (50%), au Brésil (40%) et en Europe (41%).

Et de conclure: « Le Maroc pourrait devenir un élément central du marché mondial des engrais et un gardien de l’approvisionnement alimentaire mondial ».

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

La revue des finances publiques, outil important pour assurer l’efficacité des dépenses publiques (Lekjaa)

IPPIEM: Principaux points de la note du HCP

Industries manufacturières: Hausse de 0,1% de l’indice des prix à la production en août (HCP)