Économie

Agriculture: Les programmes prévus pour 2023 sont basés sur des systèmes agricoles adaptatifs et efficaces (ministre)

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, a souligné, lundi à la Chambre des représentants, que les programmes agricoles prévus pour l’année 2023 reposent sur le choix de systèmes agricoles adaptatifs et efficaces et l’adoption de technologies d’adaptation et de semis direct.

Dans sa réponse à une question orale sur la « campagne agricole actuelle », posée par un groupe de députés, le ministre a expliqué que ces projets s’inscrivent dans le cadre de la stratégie Génération green, qui repose sur deux piliers : l’élément humain, qui est une priorité, en plus d’une agriculture adaptative et efficace, écologiquement durable et climato-intelligente pour faire face aux changements climatiques.

Le ministre a ajouté que l’attractivité du secteur agricole sera renforcée à travers l’encouragement de l’investissement et l’intégration des jeunes, de la valorisation et des industries alimentaires en vue d’augmenter la valeur ajoutée, réguler l’approvisionnement du marché et préserver l’approvisionnement régulier du marché national, et ce par l’amélioration de la compétitivité sectorielle, la diversification des marchés, la protection commerciale et la veille stratégique.

Selon le ministre, une gestion durable de l’eau d’irrigation sera menée pour en assurer l’efficacité et la valorisation en produisant plus avec moins d’eau, notant dans ce sens que les retenues des barrages destinés à des fins agricoles se sont élevées à 4,15 milliards de mètres cubes, ce qui représente un taux de remplissage d’environ 30% et un taux de déficit de 3% par rapport à la campagne précédente.

Dans le même ordre d’idées, Sadiki a déclaré que les précipitations que le Maroc a connues jusqu’à la fin du mois dernier se sont élevées à 134 mm, soit une baisse de 10% par rapport à l’année moyenne et une augmentation de 100% par rapport à la campagne précédente, soulignant que ces pluies ont eu un impact positif sur la fréquence de plantation des cultures d’automne, des arbres fruitiers et de l’état végétatif des pâturages.

En ce qui concerne l’état d’avancement de la campagne agricole, le ministre a souligné que la superficie cultivée est estimée actuellement à 3,76 millions d’hectares avec des cultures d’automne, dont 10% sont irriguées, 3,2 millions d’hectares de céréales, 450.000 hectares de cultures fourragères, en plus à 106.000 hectares de légumineuses, outre 41.000 hectares pour la multiplication des semences de céréales pour fournir des semences pour la prochaine campagne agricole.

En outre, environ 30.000 hectares de betteraves à sucre et 1.000 hectares de canne à sucre ont été plantés, ainsi que 80.000 hectares des légumes d’automne les plus consommés, dont les pommes de terre, les tomates, les citrouilles, les oignons, les carottes et les navets.

S’agissant des exportations, Sadiki a fait savoir qu’elles se sont élevées à 154.000 tonnes d’agrumes, soit une baisse de 47 % par rapport à la campagne précédente, et 550.000 tonnes de primeurs, soit une augmentation de 14 % par rapport à la saison dernière, dont 52 % de tomates.

Pour ce qui est des mesures incitatives et des investissements publics, le ministre a indiqué que 4,2 milliards de dirhams (MMDH) ont été alloués au Fonds de développement agricole, et 1,8 MMDH pour promouvoir et diversifier les projets agricoles solidaires en 2023, tandis que 5 MMDH ont été dédiés aux programmes d’irrigation et d’aménagement de l’espace agricole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *