Arabie Saoudite : Deux films marocains reçoivent le soutien du Fonds de la Mer rouge

21 janvier 2023 - 12:10

Un total de 36 films d’Arabie saoudite, de la région arabe et d’Afrique, dont deux marocains, ont reçu le soutien du « Fonds de la Mer rouge » pour les phases de production et de post-production au titre de l’année 2022, a annoncé le Fonds saoudien.

Les œuvres cinématographiques subventionnées dans le cadre du troisième cycle de la phase de production comprennent notamment les deux films marocains « Moul Lkelb » (l’homme au chien), réalisé par Kamal Lazraq, et « Amina » de Nora El Hourch, a indiqué l’institution mercredi dans un communiqué.

Elle a ajouté que parmi les films financés dans le cadre du quatrième cycle de la phase de la post-production figure « Backstage », une œuvre conjointe maroco-franco-belgo-tunisienne réalisée par Afef Ben Mahmoud.

Soulignant qu’il a reçu en 2022 le plus grand nombre de candidatures pour le cycle de financement de la production depuis son lancement, le fonds a noté que des comités spécialisés ont visionné plus de 150 œuvres, sélectionnant une liste de 53 films qui variaient entre fiction, documentaires, films d’animation, séries, courts métrages et films de réalité virtuelle.

Ainsi, 25 films ont été sélectionnés pour le financement de la production, dont deux films qui avaient reçu un soutien de la phase du développement du Fonds de la mer Rouge, à savoir  » Captain Mbaye » réalisé par Joel Karekezi et « Aisha » réalisé par Mehdi Barsaoui.

Quant au film « Yonan » d’Amir Fakhreddin, il a été choisi pour participer au « Projects Market » du Festival international du film de la Mer rouge. Ce programme vise à mettre en relation les producteurs de nouveaux projets cinématographiques avec les professionnels internationaux de l’industrie cinématographique.

Par ailleurs, le Fonds a fait savoir que plusieurs réalisatrices distinguées recevraient une subvention pour la production de leurs nouveaux films, notant que ce soutien s’inscrit dans le sillage de la vision du Festival international du film de la mer Rouge visant à encourager les femmes cinéastes, comme la réalisatrice saoudienne Sarah Mesfer, qui a reçu un financement pour produire son troisième court métrage.

En post-production, 11 films ont été subventionnés dans une liste de composée 28 nominations, dont « Black Light » du réalisateur Karim Ben Salah, qui a remporté le prix « Final Cut » au festival international du film de Venise.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

L’exposition internationale du caftan marocain fait escale à Abou Dhabi du 23 au 25 février

Lancement de la saison culturelle marocaine en Suède

Paris : L’Oriental Fashion Show fait briller la créativité artistique marocaine