Énergie électrique: hausse de la production de 1,3% à fin novembre 2022 (DEPF)

24 janvier 2023 - 09:30

La production de l’énergie électrique au niveau national s’est améliorée de 1,3% au terme des onze premiers mois de 2022, après +6,1% un an auparavant, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Cette évolution recouvre une hausse de 4,2% au premier trimestre de l’année écoulée, de 2,2% au T2-2022 et de 0,4% au T3-2022, atténuée par un recul de 2,7% lors des deux premiers mois du T4-2022, indique la DEPF dans sa note de conjoncture de janvier 2023. La progression à fin novembre 2022 a été tirée par l’accroissement de la production de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) de 5,2% et de celle des énergies renouvelables relatives à la loi 13-09 de 4,9%, atténué par le recul de la production privée de 4,2% (après +5,3% un an plus tôt), explique la même source.

Concernant l’énergie appelée nette, elle s’est accrue de 5,2% à fin novembre 2022, après +5,6% un an auparavant, relève la DEPF, notant que compte tenu de cette évolution, le volume importé de l’énergie a augmenté de 169,6%, au lieu d’un retrait de 10,3% l’année dernière. Le volume exporté a, de son côté, baissé de 40,5%.

S’agissant de la consommation de l’énergie électrique, elle s’est accrue de 5,1% au terme des onze premiers mois de 2022, après +5,4% un an plus tôt, bénéficiant d’une bonne dynamique au cours des quatre trimestres de 2022, soit +2,2% au T1-2022, +7,6% au T2-2022, +4,3% au T3-2022 et +7,1% lors des deux premiers mois du T4-2022.

Par segment, la croissance de la consommation de l’énergie électrique, à fin novembre 2022, est imputable d’une part, au comportement favorable des ventes de l’énergie de « très haute, haute et moyenne tension, hors distributeurs » (+7,6%), incluant une hausse de celles de moyenne tension de 6,5% et de celles de « très haute et haute tension » de 11,1%. D’autre part, cette évolution a bénéficié de l’augmentation des ventes destinées tant aux distributeurs qu’aux ménages de 4%.

Aussi, la DEPF note que la croissance de la consommation de l’énergie de « très haute, haute et moyenne tension, hors distributeurs » a enregistré une accélération notable au titre des deux premiers mois du T4-2022, soit +15,4%, après +5,8% à fin septembre 2022, attribuable en grande partie à la consolidation des ventes de l’énergie de « très haute et haute tension », utilisée principalement par le secteur manufacturier, de 39,8%, au lieu de +4,5% à fin septembre 2022.

Comparées à la même période d’avant la crise (fin novembre 2019), la production et la consommation de l’énergie électrique se sont accrues respectivement de 3% et de 8,4%, après +3% et +7,1% à fin juin 2022 et +1,7% et +3,1% au terme des onze premiers mois de 2021.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Opération structurelle d’achat de BdT du 30 janvier: une demande globale de 228 MDH totalement satisfaite (BAM)

Le FMI revoit légèrement à la hausse ses prévisions pour l’économie mondiale en 2023

Pêche: le Maroc, 1er exportateur de la sardine en conserve (Driouich)