Économie

Marché du travail : Baisse du taux de sous-emploi en 2022 (HCP)

Le taux de sous-emploi a connu une baisse en 2022, passant à 9% après 9,3% une année auparavant, ressort-il d’une note d’information du Haut-Commissariat au Plan (HCP) relative aux principales caractéristiques de la population active occupée en 2022.

« Le volume des actifs occupés en situation de sous-emploi a atteint 972.000 personnes, 520.000 personnes dans les villes et 452.000 à la campagne. Le taux de sous- emploi est passé de 9,3% à 9% au niveau national, de 8,8% à 8,1% en milieu urbain et de 10% à 10,4% en milieu rural », précise la même source. Les catégories ayant connu les baisses les plus importantes du taux de sous-emploi sont les personnes âgées de 35 à 44 ans (-0,7 point), les hommes (-0,5 point) et les citadins (-0,7 point).

Selon la profession, le taux de sous-emploi des commerçants et des intermédiaires commerciaux a connu la baisse la plus importante de 6,6% en 2021 à 5% en 2022 (-1,6 point), suivi des employés (-1 point) et des manœuvres non agricoles, des manutentionnaires et travailleurs des petits métiers (-0,9 point).

Les secteurs ayant connu une forte baisse du sous-emploi sont, les BTP avec -1,4 point à 16,4%, les services (-0,9 point à 7,2%) et l’industrie y compris l’artisanat (-0,3 point à 6,2%).

Selon le type de sous-emploi, la part du sous-emploi lié à la durée de travail a connu, entre 2021 et 2022, une baisse de 0,9 point à 44,9%. A l’inverse, le sous-emploi lié à l’insuffisance du revenu ou à l’inadéquation entre la formation et l’emploi exercé a augmenté au cours de la même période, de 54,2% à 55,1%.

Dans ce contexte, la population active occupée en situation de sous-emploi lié à la durée de travail, a atteint, en 2022, 437.000 personnes au niveau national contre 459.000 une année auparavant. Le taux correspondant est passé de 4,3% à 4,1% au niveau national, de 4,9% à 5,1% à la campagne et de 3,8% à 3,3% dans les villes.

Quant à la population active occupée en situation de sous-emploi lié à l’insuffisance du revenu ou à l’inadéquation entre la formation et l’emploi exercé, elle est passée, au niveau national, de 543.000 personnes en 2021 à 535.000 en 2022. Le taux correspondant s’est ainsi stagné à 5% au niveau national, et est passé de 5% à 4,8% en milieu urbain et de 5,1% à 5,2% en milieu rural.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *