Sports

Le Maroc fait appel des décisions de la « CAF » et exige que l’Algérie soit sanctionnée

La Fédération royale marocaine de football a décidé de faire appel des décisions de la Confédération africaine de football concernant le Championnat d’Afrique des nations pour les joueurs locaux, appelant à ce que l’Algérie soit sanctionnée.

La décision d’appel vise 3 décisions principales du jury disciplinaire de la Confédération Africaine de Football (CAF) à savoir « résoudre le problème d’empêcher l’équipe nationale marocaine de voyager par l’intermédiaire de son transporteur officiel qui lui est lié par un contrat selon ce qui lui est garanti par le droit » et mettant également l’accent sur la nécessité de « punir l’Algérie pour les chants racistes de ses supporters contre les supporters marocains lors de la cérémonie d’ouverture ».

La FRMF a également appelé à « punir Mandela pour ses propos racistes et l’illégalité de sa présence lors de la cérémonie d’inauguration en prononçant un discours aux charges politiques rejetées selon les chartes et les lois de la « FIFA ».

Rappelons que  le jury disciplinaire de la Confédération Africaine de Football (CAF) a décidé de n’imposer aucune sanction à la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), suite à la non participation de la sélection marocaine au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) des joueurs locaux, organisé du 13 janvier au 4 février 2023 en Algérie.

« Après délibérations et examen des preuves, y compris un certain nombre de correspondances entre l’Algérie, le Maroc et la CAF, le Jury Disciplinaire a conclu que la Fédération Royale Marocaine de Football n’a pas été en mesure de voyager et de participer au CHAN en raison de circonstances totalement indépendantes de sa volonté, et en tant que tel aucune sanction de quelque nature que ce soit n’est imposée à la Fédération Royale Marocaine », indique la CAF dans un communiqué.

« Au vu de la conclusion susmentionnée, le Jury Disciplinaire de la CAF rejette la demande de dommages et intérêts de la Fédération Algérienne de Football », ajoute la même source.

La FRMF avait indiqué le 12 janvier dernier, dans un communiqué, que la sélection marocaine de football n’était pas en mesure de faire le déplacement à Constantine en Algérie pour disputer la 7ème édition du CHAN et défendre son titre, dans la mesure où l’autorisation définitive de son vol Royal Air Maroc (RAM), transporteur officiel des sélections marocaines de football, de Rabat vers Constantine n’a pas été confirmée.

Concernant le discours provocateur prononcé lors de la cérémonie d’ouverture du CHAN, « le Jury Disciplinaire a considéré qu’il ne devait pas retenir la responsabilité du fait d’autrui à la Fédération Algérienne de Football (FAF) », note le communiqué, ajoutant que les dispositions de la responsabilité objective ne pouvaient pas être prévues et ne devraient pas s’appliquer après ce discours.

« Toutefois, le Jury Disciplinaire de la CAF a émis un rappel formel à toutes les associations nationales, y compris la FAF, pour qu’elles soient conscientes que les dispositions de la responsabilité du fait d’autrui et de la responsabilité objective peuvent à l’avenir être appliquées à la suite de toute déclaration politique ou autre faite par un tiers lors d’une compétition ou d’un événement officiel de la CAF », conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *