Politique

Le renforcement des relations bilatérales au centre d’entretiens entre Mayara et le MAE polonais

Le renforcement des relations bilatérales et multilatérales a été au centre d’un entretien tenu, mardi à Varsovie, entre le président de la Chambre des Conseillers, Enaam Mayara, et le ministre polonais des Affaires étrangères, Zbigniew Rau.

Mayara a salué, lors de cette rencontre, la solidité des relations politiques liant le Royaume et la Pologne, qui partagent un ensemble de valeurs liées à la démocratie, à la promotion de la paix, de la sécurité et de la stabilité et à la réalisation du développement aux niveaux régional et international.

Il a appelé, dans ce sens, à développer davantage ces relations pour les hisser au rang de partenariat stratégique multidimensionnel, prenant en considération les aspects économiques et de développement, d’autant plus que le Maroc et la Pologne disposent de grandes potentialités et opportunités de coopération et d’investissement commun dans tous les domaines.

A cet égard, Mayara a plaidé pour la mise en place d’un cadre juridique incitatif et complémentaire dédié au partenariat entre les deux pays, ainsi que de mécanismes élargis pour la mise en œuvre de ce partenariat, affirmant la pleine adhésion de la Chambre des Conseillers et de ses composantes professionnelles, territoriales et socioéconomiques à l’ensemble des dynamiques à même de renforcer les investissements et soutenir la coopération économique, commerciale et humaine entre Rabat et Varsovie, au service des intérêts partagés des deux pays.

Au sujet de l’intégrité territoriale du Royaume, le président de la Chambre des Conseillers a salué la position de neutralité positive de la Pologne vis-à-vis de la question du Sahara marocain, notant que Varsovie soutient les efforts des Nations unies et de son Secrétaire général, en vue de trouver une solution pacifique à ce dossier dans le respect des résolutions du Conseil de sécurité y afférentes.

Mayara a également souligné la nécessité de résoudre ce conflit artificiel qui entrave le développement régional et qui constitue une réelle menace pour la stabilité et la sécurité dans la région, sachant que la région du Sahel est infestée par le terrorisme et le crime organisé.

Il a, en outre, salué la convergence des points de vue entre les deux parties concernant les questions régionales, continentales et internationales, en particulier le renforcement de la paix, de la stabilité et du principe de bon voisinage, le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des Etats et la non-ingérence dans les affaires intérieures, ainsi que le règlement des conflits par le dialogue et les négociations.

Concernant les relations entre le Maroc et l’Union européenne (UE), le responsable a réitéré l’attachement du Maroc au partenariat stratégique entre les deux parties, relevant que l’UE a consacré, dans son nouvel agenda pour le voisinage du sud de la Méditerranée, la centralité du partenariat distingué avec le Maroc, « partenaire de l’Europe pour la prospérité partagée ».

Mayara a appelé à mettre en place un partenariat tripartite Maroc-Afrique-Pologne, compte tenu de l’importance du Maroc et de la Pologne en tant que portes respectivement vers l’Afrique et l’Europe de l’est.

De son côté, Rau a indiqué que le Maroc constitue un partenaire important pour la Pologne en Afrique et dans le monde arabe, estimant que les relations bilatérales sont prometteuses et imprégnées de la volonté commune de réaliser une coopération plus globale et d’un partenariat avancé.

Il a mis l’accent sur le rôle pionnier du Royaume dans des dossiers essentiels sur l’agenda régional, notamment la lutte contre le terrorisme, le crime organisé et l’immigration clandestine, la réalisation de la paix et de la sécurité à l’échelle internationale et du développement durable.

Sur le plan parlementaire, le ministre a salué la qualité des relations entre la Chambre des Conseillers et le Sénat polonais, se disant convaincu du rôle des institutions législatives dans le rapprochement entre les peuples.

Abordant la question du Sahara marocain, il a réaffirmé le soutien de son pays aux efforts constructifs déployés par le Royaume pour trouver une solution à ce conflit artificiel, appelant à conjuguer les efforts pour faire face aux défis régionaux et à renforcer la coopération internationale au service du développement et de la stabilité.

Au cours de sa visite en Pologne, Mayara s’est entretenu également avec le ministre d’Etat polonais chargé des investissements extérieurs, portant sur les perspectives de la coopération économique bilatérale et sur le soutien aux investissements.

Les deux parties ont souligné la nécessité de tirer bénéfice de l’ensemble des opportunités offertes aux deux pays, en vue de renforcer et élargir leur coopération, afin d’englober tous les domaines d’intérêt commun, en particulier les énergies renouvelables, l’environnement, les échanges commerciaux, l’agriculture, l’industrie automobile, la logistique et les infrastructures de santé, appelant à cette occasion à mettre en place un cadre juridique adapté à ces ambitions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *