Politique

Près de 76.000 veuves et 126.000 orphelins ont bénéficié d’une aide directe durant le premier trimestre 2023 (Baitas)

Quelque 75.868 veuves et 125.989 orphelins ont bénéficié du programme d’aide directe au cours du premier trimestre 2023, pour un montant de 130.590.000 dirhams, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Durant le premier trimestre 2022, ils étaient 74.851 veuves et 121.350 orphelins à bénéficier de ce programme, pour un montant de 127.417.500 dirhams, a rappelé M. Baitas qui répondait aux questions des journalistes lors d’un point de presse à l’issue de la réunion du Conseil de gouvernement.

Le rythme des prestations offertes augmente chaque fois que le besoin au fonds d’aide aux veuves se fait sentir, a-t-il ajouté.

Le Conseil de gouvernement avait adopté le projet de décret n° 2.22.632 portant sur les mesures provisoires relatives à l’éligibilité à l’aide directe aux veuves en situation de précarité ayant des enfants orphelins à charge, dans le cadre de la mise en œuvre du chantier de la protection sociale que SM le Roi Mohammed VI entoure de Sa haute sollicitude.

Ce projet de décret s’inscrit également dans le cadre de l’adaptation des textes législatifs et réglementaires en vigueur, qui intéressent l’application des politiques publiques dans le domaine social, notamment en ce qui concerne les programmes sociaux ciblant les catégories sociales en situation précaire, avec les nouveautés juridiques en matière de généralisation de la protection sociale.

Il s’agit aussi d’une mesure transitoire qui met en place des mesures provisoires relatives à l’éligibilité à l’aide directe aux veuves en situation de précarité ayant des enfants orphelins à charge. Ce projet a pour but de les conformer aux dispositions de la Loi n° 72.18 relative au dispositif de ciblage des bénéficiaires des programmes d’appui social et portant création de l’Agence nationale des registres, ainsi qu’aux dispositions du décret n° 2.22.923 fixant le seuil du régime d’Assurance maladie obligatoire (AMO) de base dédiée aux personnes incapables d’assumer les frais d’adhésion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *