Divers

La Direction de la Défense Nationale met en garde contre les « applications séismes » conçues pour pirater les téléphones des Marocains.

La Direction Générale de la Sécurité des Systèmes d’Information relevant de l’Administration de la Défense Nationale a mis en garde contre des applications électroniques utilisées par des escrocs dans le but de pirater les téléphones des victimes et de voler leurs informations personnelles et confidentielles.

 

La direction a déclaré, dans un communiqué consulté par « Al Oumq », que pendant que la course contre la montre se poursuit pour sauver les victimes du tragique séisme qui a coûté la vie à des milliers de personnes, les criminels d’Internet cherchent à exploiter cette crise humanitaire en créant des applications visant à pirater les téléphones des victimes et à voler leurs informations.

 

Selon la même source, ces escrocs pourraient utiliser le thème des « séismes » dans des campagnes de fraude pour tromper les victimes afin qu’elles téléchargent des fichiers spécialement préparés ou les inciter à accéder à des liens malveillants sur les réseaux sociaux, les exposant ainsi à divers types de logiciels malveillants, y compris les chevaux de Troie D-Trojans, et par conséquent à une intrusion dans les appareils et au vol d’informations à distance.

 

La direction a souligné que « les personnes recherchant des applications de surveillance des séismes utilisant des cartes en ligne doivent éviter de télécharger et d’exécuter une application malveillante prétendant fournir des informations sur les séismes », ajoutant que « en réalité, cette application installe des logiciels malveillants en arrière-plan dans le but de pirater les appareils des victimes et de voler leurs informations confidentielles ».

 

À cette fin, la même source ajoute que « les utilisateurs doivent être sensibilisés à être plus vigilants en ce qui concerne les pièces jointes et ne doivent ouvrir que celles provenant de sources légitimes », en ajoutant que « il est important de sensibiliser les utilisateurs à ces attaques en les encourageant à vérifier l’adresse de l’expéditeur et les liens web figurant dans le texte du message (en plaçant le curseur de la souris sur ces champs pour afficher la véritable adresse).

 

La Direction de la Défense Nationale recommande également de bloquer les messages qui ne sont pas conformes à la norme SPF et ceux contenant des fichiers exécutables, tout en conseillant aux utilisateurs de ne télécharger que des applications fiables à partir de sources officielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *