Économie

Ses exportations ont augmenté de 200 %. Le Maroc est le plus grand bénéficiaire du Brexit

Le journal britannique « Daily Express » a révélé que le Maroc et l’Égypte sont parmi les principaux bénéficiaires du Brexit, avec une augmentation significative des exportations de fruits et légumes vers le Royaume-Uni ces dernières années.

Entre 2018 et 2022, les importations britanniques en provenance du Maroc ont augmenté de 200 %, le Royaume-Uni ayant dépensé 425 millions de livres sterling pour les fruits et légumes marocains en 2022, et au moins 352 millions de livres sterling l’année précédente. Les importations de fruits et légumes frais, séchés et congelés d’Égypte ont augmenté de 150 %.

Cette tendance a été attribuée par le journal britannique aux obstacles qui ont ralenti le commerce entre le Royaume-Uni et les pays de l’Union européenne, en raison de protocoles d’importation complexes et de l’inflation des prix alimentaires. Cela a conduit les importateurs britanniques à se tourner vers des pays hors de l’UE, avec une augmentation des importations étrangères, passant de 47 % à 51 %.

Selon la même source, les exportations marocaines vers le Royaume-Uni comprennent principalement des tomates, des mandarines et des baies. En effet, 160 millions de livres sterling ont été dépensés l’année dernière pour les baies marocaines, y compris les mûres, les myrtilles et les fraises, tandis que 163 millions de livres sterling ont été dépensés pour les tomates, et 36 millions de livres sterling pour les mandarines. Les exportations marocaines comprenaient également des poivrons, des courgettes, des concombres, des choux-fleurs, des pastèques et des avocats.

Le rapport indique également que les importations en provenance de fournisseurs européens tels que les Pays-Bas, la Belgique et la France ont connu une baisse notable, avec une réduction de moitié des importations françaises. Par contre, la part de la Pologne, membre de l’UE, a augmenté, avec une augmentation de 33 % des importations pendant la même période. Il en va de même pour la part des exportations espagnoles vers le Royaume-Uni.

Il est à noter que depuis le Brexit, le Maroc et le Royaume-Uni ont travaillé à développer leurs relations économiques, les échanges commerciaux entre les deux pays ayant considérablement augmenté pour répondre aux besoins du Royaume-Uni.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *