Politique

La Chambre des Conseillers annonce son engagement dans l’appel du roi à établir un code d’éthique parlementaire

Le bureau de la Chambre des Conseillers a invité la commission spéciale chargée de réviser le règlement intérieur de la Chambre des conseillers à se réunir pour examiner les questions et problèmes liés à la définition des sujets de ce code, ses références et la meilleure manière de l’adopter, en coordination totale avec la Chambre des Représentants, étant donné que le code attendu concerne le parlement dans ses deux chambres.

Cela a été annoncé dans un communiqué du bureau de la Chambre des Représentants, à la suite de sa réunion hebdomadaire tenue aujourd’hui, lundi, qui a apprécié le contenu du message royal adressé aux participants au colloque national célébrant le soixantième anniversaire de la création du parlement marocain, notamment son appel à établir un code d’éthique parlementaire.

Les membres du bureau du Conseil, selon le même communiqué, ont souligné l’importance de l’adoption d’un code d’éthique dans le processus de développement de la performance de l’institution législative et les objectifs qu’il sert, pour renforcer et ancrer les valeurs d’intégrité, de transparence et de réduction des conflits d’intérêts.

En plus de l’élévation du comportement parlementaire, en tant qu’émanation des représentants de la nation, et pour accompagner le Conseil dans son rôle constitutionnel et dans le cadre de ses compétences législatives, de contrôle et d’évaluation, des grands chantiers de réforme et des projets structurants menés par le roi Mohammed VI.

Le roi Mohammed VI a appelé à l’éthique de la vie parlementaire à travers l’établissement d’un code d’éthique dans l’institution législative des deux chambres, ayant un caractère légal contraignant, et à réaliser l’harmonie entre la pratique de la démocratie représentative et la démocratie participative, en plus de travailler à améliorer la qualité des élites parlementaires et élues, et à renforcer l’accès des femmes et des jeunes aux institutions représentatives de manière plus significative.

Le roi a insisté dans le message qu’il a adressé aux parlementaires à l’occasion de la commémoration du soixantième anniversaire de la création du parlement du Royaume du Maroc, lu par le président de la Chambre des Représentants Rachid Talbi Alami, sur la nécessité de privilégier les intérêts supérieurs de la nation et des citoyens sur les autres considérations partisanes, affirmant que l’éthique de la vie parlementaire, l’amélioration de la qualité des élites parlementaires et élues, et le renforcement de l’accès des femmes et des jeunes aux institutions représentatives sont parmi les défis les plus importants à relever pour élever le travail parlementaire.

Le souverain a appelé à « renforcer l’accès des femmes et des jeunes de manière plus significative aux institutions représentatives, et parallèlement, il faut souligner le rôle crucial que les parlementaires doivent jouer dans la diffusion des valeurs de la démocratie, l’ancrage de l’État de droit, la promotion de la culture de la participation et du dialogue, et le renforcement de la confiance dans les institutions élues », soulignant que « tous ces enjeux doivent être sérieusement abordés, surtout dans le contexte des grands chantiers de réforme et des projets structurants que le Maroc réalise, qui auront sans aucun doute un impact considérable dans la réalisation de notre aspiration à plus de progrès et de prospérité pour notre cher peuple ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *