Politique

Stefano De Mistura se rend en Afrique du Sud pour discuter du dossier du Sahara marocain avec ses dirigeants

L’envoyé personnel du Secrétaire général au Sahara marocain, Stefano De Mistura, est arrivé aujourd’hui en Afrique du Sud, sur invitation de son gouvernement, pour discuter du dossier du Sahara marocain.

Selon Stéphane Dujarric, porte-parole officiel du Secrétaire général des Nations Unies, lors de son briefing de presse quotidien, De Mistura participera à des réunions avec de hauts responsables sud-africains pour discuter du dossier du Sahara marocain.

Le ministère sud-africain des Affaires étrangères a publié des photos accueillant l’envoyé de l’ONU pour le Sahara marocain, Naledi Pandor, confirmant que l’agenda des rencontres entre les deux parties comprend le dossier du Sahara.

La réponse de De Mistura à l’invitation de l’Afrique du Sud soulève de nombreuses questions sur le contenu et l’agenda de cette visite, étant donné que l’Afrique du Sud, qui l’a invité, n’est pas partie au conflit du Sahara marocain.

Ce pays africain est connu pour son hostilité envers le Royaume du Maroc et son soutien total aux séparatistes du « Polisario » et à l’Algérie, ce qui soulève de nombreuses interrogations sur les motivations et les résultats de cette visite.

De Mistura avait précédemment visité les villes du Sahara marocain en septembre dernier, une première pour un envoyé de l’ONU depuis près de 4 ans, la dernière visite dans la région ayant été celle de l’ancien conseiller allemand Horst Kohler.

Dans son dernier rapport au Conseil de sécurité sur le Sahara marocain, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a révélé les détails de la visite de son envoyé, Stefano De Mistura, à Laâyoune et Dakhla, du 5 au 7 septembre dernier.

Le rapport de Guterres a souligné que son envoyé a observé le développement rapide des provinces du sud du Royaume depuis leur retour à la mère patrie, se déplaçant sans besoin de mesures de sécurité particulières.

Le rapport indique que De Mistura a pris connaissance de la tranquillité dont jouissent ces régions et des infrastructures importantes réalisées pour promouvoir le développement économique, social, culturel et environnemental du Sahara marocain.

Le rapport du Secrétaire général a également abordé les projets structurants financés et réalisés par le Royaume, tels que l’autoroute Tiznit-Dakhla et le port atlantique de Dakhla, qui sera l’un des plus grands ports d’Afrique, permettant aux provinces du sud de devenir un pôle régional pour l’investissement, les services logistiques et le commerce international, en particulier avec l’Afrique.

Le rapport a également révélé que Stefano De Mistura a reçu des assurances des côtés marocain et algérien, affirmant que ni l’un ni l’autre ne cherchait à escalader la situation dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *