Politique

Des élus et des dirigeants du Parti Authenticité et Modernité (PAM) à Laâyoune annoncent le gel de leur adhésion au « tracteur »

Des élus et des dirigeants du Parti Authenticité et Modernité dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra ont annoncé, dans une correspondance adressée à la coordinatrice de la direction collective, Fatima Zahra Mansouri, le gel de leur adhésion au parti « tracteur ».

Concernant les motifs de cette décision, les signataires de la lettre ont indiqué qu’elle résultait des « échecs successifs que la situation organisationnelle du Parti Authenticité et Modernité à Laâyoune a connus, en raison de la manière dont les dirigeants du parti ont traité les élus et les militants dans la province de Laâyoune ».

Ils ont déclaré que les dirigeants du parti « ont tenté, de manière incompréhensible, de minimiser le rôle et l’efficacité des élus dans la province, juste après que le parti ait obtenu un siège parlementaire pour la circonscription locale de Laâyoune et un autre pour la circonscription régionale », soulignant que c’était la première fois que le PAM obtenait des sièges au conseil municipal de Laâyoune.

« Il n’avait jamais dépassé le seuil requis pour cela depuis sa création, jusqu’à l’adhésion du député Sidi Mohamed Salem El Jamani au parti en 2016. Avec son adhésion, l’espoir d’un changement a grandi au sein d’une large frange de la population de la ville, qui a commencé à croire en l’idée du parti », indique la lettre.

La même source a ajouté que le PAM a récemment vécu une situation qui « a révélé un grand fossé et une grande distance entre l’authenticité et la modernité en tant qu’idée en laquelle nous croyons tous, et entre l’authenticité et la modernité réduite à certaines idées et pratiques très éloignées de la pratique démocratique, et qui, malheureusement, ont échoué dans leur approche territoriale. La bonne approche territoriale repose sur la mise en œuvre correcte du projet de régionalisation avancée, conformément à la vision royale suprême ».

Les signataires de la lettre ont exprimé leur souhait que le parti retourne à « l’esprit et à l’idée d’origine, à son état antérieur, un parti pour tous les Marocains avant les militants, en parfaite harmonie avec les constantes nationales et selon une approche territoriale, préservant la dignité de tous les Marocains, où le parti serait un facteur de soutien et non de destruction pour ses militants et ses élus dans les batailles qu’ils mènent contre ceux qui guettent la nation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *