Économie

Avec un investissement de 910 millions de dollars.. Deux entreprises chinoises choisissent “Tanger Tech” pour la production de batteries au lithium

Othman Benjelloun, président de la société de développement “Tanger Tech” et PDG de la Banque Marocaine du Commerce Extérieur, a supervisé ce mardi la signature d’un accord de partenariat avec deux entreprises chinoises qui ont choisi la “Cité Mohammed VI-Tanger Tech” pour investir dans la production de batteries au lithium.

Selon un communiqué reçu par le journal “Al Omk”, la Cité Mohammed VI “Tanger Tech” accueillera deux nouveaux géants chinois dans le domaine de la fabrication de batteries pour voitures, avec un investissement total de 910 millions de dollars américains en 2024, sur une superficie de 50 hectares, créant ainsi 3800 emplois au total.

Le même communiqué précise que le président de la société de développement “Tanger Tech”, Othman Benjelloun, a supervisé ce mardi, au siège de Bank of Africa en présence du président du conseil de surveillance de l’agence spéciale Tanger Med (TMSA), Fouad Brini, et du président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, Omar Moro, la signature de deux accords pour la mise en place de deux grands projets industriels dans la Cité Mohammed VI Tanger Tech, dirigée par des leaders mondiaux dans la fabrication de batteries pour voitures, le groupe HAILIANG et l’entreprise SHINZOOM.

Selon la même source, la cérémonie de signature s’est déroulée en présence du président de la société HAILIANG, Cao Jiangu, et du président de la société SHINZOOM, Pi Tao, ainsi que de la haute direction de chaque entreprise.

Ces accords représentent un tournant majeur dans l’écosystème automobile marocain, avec l’accueil au Royaume du premier opérateur industriel du cuivre, via le groupe HAILIANG, et du premier opérateur d’anodes, l’entreprise SHINZOOM.

Selon la même source, le projet de HAILIANG au Maroc couvrira une superficie de 30 hectares et impliquera un investissement de 450 millions de dollars américains à partir de 2024, créant 1800 emplois.

L’entreprise HAILIANG, dont le siège est à Zhuji, dans la province de Zhejiang en Chine, est un leader industriel mondial, notamment dans la production de pièces automobiles en cuivre telles que des tubes, des barres et des raccords de tuyaux. Fondée en 1989, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 30 milliards de dollars américains en 2022, se classant au 459e rang du Fortune Global 500 la même année, avec 22 sites de production répartis dans le monde entier, y compris aux États-Unis et en Europe, et a établi des partenariats solides avec des entreprises renommées telles que Sunwoda.

Le projet SHINZOOM couvrira une superficie de 20 hectares et impliquera un investissement de 460 millions de dollars américains à partir de 2024, créant 2000 emplois.

De son côté, la société SHINZOOM a été fondée en 2001 et son siège se trouve à Changsha, dans la province de Hunan. Elle s’est imposée comme le troisième plus grand producteur d’anodes en Chine, avec un chiffre d’affaires d’environ un milliard de dollars américains en 2023. L’entreprise en pleine croissance opère à travers six usines en Chine, dont deux en partenariat avec des leaders de l’industrie comme BYD.

Le communiqué précise que ces nouveaux projets ambitieux confirment la position de la Cité Mohammed VI Tanger Tech comme un centre d’excellence et d’opportunités pour les entreprises industrielles mondiales opérant dans des secteurs compétitifs et mondialisés, conformément à la vision du Roi Mohammed VI.

Pour rappel, la Société d’Aménagement Tanger Tech (SATT) développe et exploite une nouvelle cité industrielle et résidentielle, intégrée et intelligente, sur une superficie de 2167 hectares dans la région de Tanger, accueillant déjà dix opérateurs depuis son lancement effectif en février 2023.

Sous la direction de son fondateur et président, Othman Benjelloun, la SATT est le fruit d’un partenariat entre trois acteurs nationaux de premier plan, Bank of Africa, l’Agence Spéciale Tanger Med et le Conseil Régional Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, en collaboration avec l’entreprise chinoise China Communications Construction Company (CCCC), leader des travaux publics et des infrastructures en Chine. La SATT s’engage, avec le soutien de son président, de sa direction et de ses partenaires, à poursuivre le développement du projet inédit de la Cité Mohammed VI Tanger Tech.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *