Économie

Prévisions optimistes pour le tourisme marocain selon un centre international, un expert qualifie les chiffres d’exagérés

Le rapport récent de l’institut international « BMI Research » prévoit une hausse de 15,3 % du nombre de touristes au Maroc cette année, atteignant 16,8 millions, contre 14,5 millions l’année précédente. Ces prévisions ont soulevé des questions, notamment en raison de leur divergence avec les précédentes estimations de l’institut.

Le rapport indique que l’Europe restera la principale source de touristes pour le Maroc, avec la France en tête à environ 4,5 millions de visiteurs en 2024, suivie par l’Espagne avec 2,4 millions et la Belgique avec environ 1 million. Ce regain d’intérêt reflète l’attrait des vacances abordables au Maroc pour les Européens, comparable aux chiffres d’avant la pandémie.

Houssine El Yamani, expert en tourisme, affirme que ces prévisions sont positives mais peut-être exagérées. Il souligne que les infrastructures et les opportunités au Maroc se sont améliorées, notamment grâce au développement significatif du transport aérien, tant national qu’international. Les offres touristiques marocaines sont en phase avec l’économie des pays émetteurs de touristes, ce qui devrait stimuler le secteur dans les années à venir.

El Yamani rappelle qu’un rapport précédent de la même institution prévoyait une augmentation de 6,2 % par an du nombre de touristes, atteignant 17 millions en 2026, un chiffre en deçà des ambitions du Maroc. Le rapport actuel évoque une hausse de 15 %, visant 17 millions de touristes dès cette année, une prévision qu’il juge excessive.

L’expert explique que les fluctuations mensuelles des taux de croissance rendent ces prévisions incertaines. En effet, bien que le premier trimestre 2024 ait enregistré une croissance cumulative de 14 %, les variations mensuelles sont importantes : 10 % en janvier, 18 % en février, 10 % en mars et 17 % en avril, notamment grâce à la mise en œuvre de nouveaux accords de transport aérien.

El Yamani anticipe une saison estivale positive, en particulier avec l’afflux des Marocains résidant à l’étranger, estimés à 1,5 million en 2023. Cependant, il est peu probable que ce chiffre augmente significativement en 2024. Il note que les performances exceptionnelles de certains mois, dus à des événements internationaux au Maroc, ne se reproduiront pas nécessairement.

En conclusion, El Yamani estime que si atteindre 16 millions de touristes est possible, dépasser 17 millions reste improbable cette année, jugeant le rapport de « BMI » trop optimiste. Il souligne que le véritable défi pour le Maroc sera de voir si le pays peut atteindre les 30 millions de visiteurs d’ici 2030, un objectif ambitieux mais pas inatteignable.

Il est à noter que les prévisions précédentes de « Fitch Solutions » et « BMI » indiquaient une croissance de 6,2 % du nombre de touristes pour atteindre 15,4 millions en 2024, revoyant à la hausse les estimations initiales de 13 millions suite à l’arrivée de 14,5 millions de visiteurs en 2023. Les projections pour 2026 estiment 17 millions de touristes, légèrement en deçà de l’objectif gouvernemental de 17,5 millions, avec des prévisions de 17,6 millions en 2027 et 18 millions en 2028.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *