Politique

Le Département de la Défense des États-Unis Confie à Lockheed Martin la Production de Missiles pour l’Armée Marocaine

Le Département de la Défense américain a annoncé l’attribution d’un contrat de 226,85 millions de dollars à Lockheed Martin Corp, basée à Grand Prairie, Texas, pour la fabrication et la livraison de missiles et de systèmes de lancement pour le système de missiles tactiques de l’armée américaine (ATACMS), à cinq pays dont le Maroc.

Selon le communiqué du Département de la Défense, Lockheed Martin produira des missiles et des systèmes de lancement ATACMS pour l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, et le Maroc, avec une finition des travaux prévue pour le 30 décembre 2028.

Les missiles ATACMS sont des missiles tactiques sol-sol à trajectoire quasi-balistique, pouvant être lancés depuis des systèmes de lance-roquettes multiples ou des camions du système de lanceurs d’artillerie mobiles à haute mobilité (HIMARS).

Cette transaction fait partie du programme de ventes militaires étrangères des États-Unis qui finance les accords d’armement pour les nations alliées.

Le nombre exact de missiles ATACMS que recevra les Forces Armées Royales marocaines n’a pas été divulgué dans le cadre de ce contrat.

Le Département de la Défense américain a également accordé à Lockheed Martin Aeronautics un nouveau contrat d’une valeur pouvant atteindre 520,4 millions de dollars pour produire un ensemble de protection électronique pour les chasseurs F-16, modèle « Viper Shield ». Ce contrat est une modification d’un contrat antérieur (FA8615-23-C-6050) et vise à élargir la portée des matériaux de base existants pour permettre à l’entreprise de commencer les opérations de production.

Avec cette modification, la valeur totale du contrat s’élève à 897,4 millions de dollars. Les travaux, réalisés au Texas, devraient être achevés d’ici le 30 juin 2028.

Cette modification comprend également des ventes militaires étrangères à un ensemble de pays incluant le Royaume de Bahreïn, la République de Bulgarie, le Royaume du Maroc, la République slovaque et l’Armée de l’air taïwanaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *