À Inezgane, elle déclare le kidnapping de son bébé après l'avoir "vendu"

02 août 2018 - 03:37

Glaçant. Un nourrisson aurait été “vendu” à 2.500 dirhams par sa propre mère à Inezgane. La mère aurait, par le biais, d’intermédiaires, remis son nourrisson à un couple à Tiznit pour cette somme dérisoire avant de déclarer, le 18 juillet dernier, le kidnapping de son bébé, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonçant la découverte de la supercherie.

Selon la DGSN, la brigade de la police judiciaire du district d’Inezgane a arrêté un couple, mardi, pour son implication présumée dans l’affaire de kidnapping d’un nourrisson. Il a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

Cette interpellation intervient suite à des “informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST)”, précise la même source.

Suite à la déclaration de la mère, ajoute le communiqué, une enquête a permis de démontrer que le crime dénoncé était fictif, en remontant la piste de son déplacement à Tiznit. Les deux intermédiaires qui auraient servi de lien entre les deux parties dans cette affaire ont été appréhendés ainsi que la mère et son conjoint. Tous ont été déférés devant le parquet compétent.

La poursuite des investigations par les services de sûreté, explique la même source, a permis d’identifier, mardi matin, le couple impliqué dans le présumé kidnapping du nourrisson et d’arrêter les deux mis en cause à Tiznit, ajoutant que le nourrisson a été retrouvé dans un bon état de santé. Ce dernier a toutefois été transféré au service spécialisé à l’hôpital Hassan II pour examen.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: 3.985 nouveaux cas confirmés et 2.885 guérisons en 24H

Coronavirus: 3.387 nouveaux cas confirmés et 2.497 guérisons en 24H

Cheikh Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, nouvel émir du Koweït