radio Medi 1, qualifiée de «témoin de confiance » par le porte-parole de l'armée israélienne

18 mars 2019 - 07:45

Le porte-parole officiel de l’armée d’occupation israélienne Afikhay Adrai, s’est félicité lundi du fait que la radio marocaine “Médi 1” ait qualifié la résistance palestinienne de “terroriste” suite à un attaque meurtrière commise par un Palestinien en Cisjordanie occupée.

Sur sa page Facebook, Afikhay Adrai a repris l’article de la dite radio qui parlait d’«attaque terroriste» et qui a été retiré de son site officiel à la suite d’une avalanche de critiques, notamment, sur les réseaux sociaux.

L’Observatoire marocain de lutte contre la normalisation avec Israël a ainsi vivement réagi affirmant dans un communiqué que la radio avait, elle -même commis un “crime terroriste” qui nécessite «l’intervention immédiate de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) et « l’interpellation du gouvernement par le parlement marocain au sujet de ce dérapage sioniste explicite des médias publics et semi-public marocains ».

L’Observatoire estime  que Médi 1 a “taxé la résistance palestinienne de terrorisme (!!!), ce qui signifie qu’elle considère l’occupation comme naturelle et comme la situation originelle, et que le droit du peuple palestinien de résister à l’occupation n’existe plus et qu’il est un crime terroriste “.

Le porte-parole de l’armée d’occupation avait écrit sur sa page Facebook le commentaire suivant: « Medi 1 est un témoin de confiance. Oui, l’opération Salfit est une opération terroriste lâche. Son exécuteur est un terroriste ignoble qui devra, tôt ou tard, rendre des comptes».

Au total, l’attaque de « Salfit » en Cisjordanie a coûté, dimanche, la vie à un soldat et à un civil israélien. Un autre soldat a également été blessé. Les forces israéliennes poursuivaient lundi la traque de l’auteur de l’attaque.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Découvrez aussi

Les délais accordés à la CSMD pour remettre ses travaux prolongés de six mois

Nouveau revers pour le polisario en Espagne : La Cour suprême interdit l’usage de son fanion dans la sphère publique

Redynamiser les mines et le travail du mineur artisan à Tafilalet