Sahara marocain : Bourita appelle à « dépolluer » l’UA des « débats stériles, inutiles et en déphasage avec la réalité » – Al3omk

Sahara marocain : Bourita appelle à « dépolluer » l’UA des « débats stériles, inutiles et en déphasage avec la réalité »

5c515e072600000702faefe0.jpeg

Moroccan Foreign Minister Nasser Bourita (Far R) arrives with his delegation for the first UN-backed discussions on the disputed Western Sahara region since 2012 on December 5, 2018 in Geneva, Switzerland. - Six years after direct talks broke down, Morocco and the Polisario Front, who fought a war over the region until a 1991 ceasefire, take part in two days of roundtable discussions along with Algeria and Mauritania. (Photo by Fabrice COFFRINI / AFP) (Photo credit should read FABRICE COFFRINI/AFP/Getty Images)

 Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a appelé, mardi à Rabat, à « dépolluer l’Union africaine des débats stériles, inutiles et en déphasage avec la réalité », au sujet de la question du Sahara marocain.

M. Bourita, qui s’exprimait lors d’un point de presse conjoint avec son homologue rwandais, Richard Sezibera, a salué le rôle « constructif » joué par Kigali au sein de l’Union africaine (UA) pour faire prévaloir « l’esprit du réalisme » concernant la question du Sahara marocain, pour « dépolluer » l’organisation panafricaine « des débats stériles, inutiles et en déphasage avec la réalité ».

Dans ce cadre, M. Sezibera, qui a co-présidé avec son homologue marocain la première session de la Grande commission mixte Maroc-Rwanda, a réitéré l’engagement de son pays à « faire ce qu’il faut » pour aboutir à « une solution juste et équitable » à la question du Sahara marocain, notant que les deux pays collaborent pour faire avancer l’agenda de réforme de l’UA.

Le Maroc et le Rwanda coordonnent leurs actions au niveau du continent africain et notamment au niveau de l’UA, le but étant de permettre à l’Afrique de faire entendre sa voix au niveau international, pour lancer des projets d’intégration importants et pour doter le continent d’un instrument institutionnel efficace.

M. Bourita a, dans ce sens, mis en avant l’appréciation de SM le Roi Mohammed VI à l’action entreprise par le Président Kagame dans le cadre du processus de réforme de l’UA, pour répondre aux aspirations des Etats africains et pour que l’UA devienne un instrument efficace de défense des intérêts du continent au niveau régional et international, rappelant que le Maroc et le Rwanda travaillent ensemble sur un certain nombre de sujets en Afrique. Pour sa part, M. Sezibera a exprimé ses remerciements au Souverain pour Sa sagesse et Sa clairvoyance pour la réalisation de cet agenda, ainsi que Son soutien précieux au Président rwandais Paul Kagame, qui a initié la réforme de l’UA durant son mandat à la tête de l’Organisation panafricaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top