L’ex-président égyptien Mohamed Morsi meurt après un malaise au tribunal

17 juin 2019 - 06:48

À 67 ans, l’ex-président égyptien Mohamed Morsi est mort, lundi, après une audition au tribunal, rapporte la télévision d’État. Issu du mouvement des Frères musulmans, il était devenu en 2012 le premier président librement élu de l’histoire du pays.

Il avait été en 2012 le premier président librement élu d’Égypte. Mohamed Morsi est mort, lundi 17 juin au Caire. L’ancien chef d’État, en détention depuis 2013, s’exprimait devant un tribunal, avant de s’effondrer, puis d’être emmené à l’hôpital où il est décédé, rapporte la télévision d’État.

Issu du mouvement islamiste des Frères musulmans, il avait accédé à la magistrature suprême un an après la « révolution du Nil » et la chute de son prédécesseur, Hosni Moubarak.

Mohamed Morsi avait lui-même été renversé par l’armée un an plus tard, après de grandes manifestations contre son pouvoir. Le chef de l’armée, le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, s’est par la suite fait élire président.

Âgé de 67 ans, l’ex-président purgeait une peine de sept ans de prison pour avoir falsifié des documents en vue de sa candidature à l’élection présidentielle en 2012.

Selon la télévision d’État, il a été victime d’un malaise pendant une audience au tribunal et son décès a été constaté peu après.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

La chaîne d’information « France 24 » interdite en Algérie.

Des députés européens vent debout contre une résolution controversée sur le Maroc

Les GAFAM et les multinationales visées par un impôt mondial unifié