Libye: Un raid aérien contre un centre de migrants fait plus de 44 morts – Al3omk

Libye: Un raid aérien contre un centre de migrants fait plus de 44 morts

5d1c6ba92400003500faa4d3.jpeg

Quarante quatre personnes ont été tuées et 130 autres blessées dans une frappe aérienne contre un centre d’accueil de migrants en Libye, perpétrée mardi soir à Tajoura (11 km à l’Est de Tripoli), a annoncé mercredi la Mission d’appui de l’ONU en Libye (Manul).

Dans un communiqué, la mission « a condamné dans les termes les pus fermes la frappe aérienne contre ce centre d’accueil de migrants à Tajoura qui a fait 44 morts et 130 blessés graves ».

Il s’agit de la deuxième attaque contre ce centre qui accueille 600 migrants, a déploré la mission.

Cité par le communiqué, l’envoyé spécial de l’ONU en Libye, Ghassan Salamé a qualifié cette attaque de « crime de guerre », appelant la communauté internationale à condamner cet acte et appliquer les sanctions qui s’imposent contre les responsables de cette opération militaire.

La MANUL a aussi exprimé l’engagement à surveiller et à répertorier toutes les violations graves du droit international humanitaire et des chartes onusiennes en la matière et à soumettre des rapports aux Nations unies et à la communauté internationale concernées pour poursuivre les coupables en justice, faisant savoir qu’elle avait envoyé des commissions d’enquête dans les divers endroits où ont été signalés des violations.

Pour sa part, un porte-parole des services de secours, Oussama Ali , cité par les médias locaux, a indiqué que « le bilan pourrait s’aggraver ».

Les services de secours étaient encore à la recherche d’éventuels survivants sous les décombres, tandis que des dizaines d’ambulances se précipitaient sur place, selon la même source.

Le gouvernement d’union nationale (GNA) libyen basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale a qualifié, dans un communiqué, cette frappe de « crime odieux », attribuant l’attaque au maréchal Khalifa Haftar », qui tente vainement depuis trois mois de s’emparer de la capitale libyenne Tripoli.

Le GNA a accusé les forces pro-Haftar d’avoir mené une attaque « préméditée » et « précise » contre le centre de migrants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top