Hakim Ziyech tacle Rachid Talbi Alami après ses propos sur le penalty raté – Al3omk

Hakim Ziyech tacle Rachid Talbi Alami après ses propos sur le penalty raté

CvcRu-640x380.jpg

Entre Hakim Ziyech et Rachid Talbi Alami, le torchon brûle. Au cœur de la discorde, les déclarations du ministre de la jeunesse et des sports, ce lundi 8 juillet à la Chambre des Représentants, alors qu’il revenait sur la défaite des Lions de l’Atlas et le penalty raté de Ziyech face au Bénin en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2019), laissant entendre que le numéro 7 de l’équipe nationale souhaitait prendre sa retraite. Des propos “mensongers”, selon le footballeur de 26 ans.

“Ziyech n’a pas répondu à 23 appels téléphoniques, et il dit qu’il ne va pas continuer dans ces conditions”, a déclaré le ministre ajoutant que Ziyech était “un grand joueur au niveau international”, comme on peut l’entendre dans la vidéo ci-dessous.

“Tous ceux qui ont regardé les matchs peuvent en témoigner et voir le rôle qu’a joué Ziyech. Ce n’est pas une science exacte. Il y a beaucoup de facteurs a prendre en compte. Son pied, la chaleur, le climat… Il a raté pour 2 millimètres, la balle a touché le poteau”, continue le ministre, ajoutant: “C’est le destin. On ne peut pas blâmer Ziyech parce qu’il a raté le penalty. On n’y peut rien. Quelqu’un a dû lui porter le mauvais œil”.

Sur son compte Instagram, la réponse de l’international marocain ne s’est pas fait attendre. Visiblement scandalisé par les propos du ministre de la jeunesse et des sports, le joueur sort de son silence et riposte dans une story, montrant une photo de Talbi Alami accompagnée d’émojis de clowns.

En haut de la publication, on peut lire le message suivant: “La prochaine fois que vous voudrez dire quelque chose, venez avec des choses vraies et non des mensonges”.

Le discours semble plus structuré au niveau du communiqué officiel du RNI, le parti auquel appartient le ministre. Dans un document publié sur le site web officiel du parti, Rachid Talbi Alami annonce la formation d’un comité technique qui expliquera “les raisons de l’échec de l’équipe nationale de football qui n’a pas réussi à se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 après sa défaite face au Bénin”.

“Nous regrettons le départ du Maroc du second tour, mais nous devons en identifier les raisons afin d’avoir une bonne perception de la situation”, a déclaré le ministre, ajoutant que le public sera informé des défaillances qui auront été mises en lumière.

“Plusieurs joueurs ont demandé a prendre leur retraite suite aux attaques reçues après cette défaite” a-t-il souligné, ajoutant que le sélectionneur national a un plan et qu’il choisit ses joueurs en fonction de celui-ci. “Ses choix se faisaient sur un certain nombre de critères” et “la fédération de football n’intervient pas dans les choix et la stratégie de l’entraîneur”, continue le ministre.

Revenant sur le fameux penalty raté, le ministre a évoqué dans son communiqué qu’il s’agissait d’un incident normal, lié au stress et à la pression que subit le joueur.

Talbi Alami a ajouté que les journaux internationaux et les officiels des équipes participant à la Coupe d’Afrique avaient salué les performances de l’équipe marocaine, soulignant que les Lions de l’Atlas sont désormais classés quatrièmes en Afrique par rapport à la 24ème place occupée en 2014 et que l’équipe nationale a battu des équipes non battues dans son histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top