El Guerrouj contre Ahizoun: une course féroce pour le renouveau de l’athlétisme marocain – Al3omk

El Guerrouj contre Ahizoun: une course féroce pour le renouveau de l’athlétisme marocain

frma-guerrouj-ahizoune-jo-diapo.jpg

Abdeslam Ahizoune a, officiellement, présenté sa candidature pour se succéder à lui même à la tête de la Fédération royale marocaine d’athlétisme. Il sera opposé à l’ex star de l’athlétisme marocain et recordman du Monde du 1500m, Hicham El-Guerrouj.

Avant l’expiration du délai légal, le président en exercice de la fédération depuis 13 ans a, en effet, présenté sa candidature en prévision des élections prévues lors de l’assemblée générale décisive, lundi prochain.

Hicham El-Guerrouj avait déjà confirmé dans un communiqué officiel vendredi dernier sa candidature. Une commission ad hoc devrait examiner la validité des candidatures et leur conformité aux statuts de la fédération mais toutes les indicateurs portent à croire que la compétition sera entre El Guerrouj – Ahizoun. Ce duo qui a longtemps fonctionné avec efficacité faisant gagner au Maroc des records et des titres à l’international est devenu, aujourd’hui, synonymes de conflits et de compétition féroce.

Avant de lancer sa campagne officielle, l’ex champion olympique Hicham el Guerrouj avait exprimé, à plusieurs reprises, son désir d’engager de profondes réformes dans l’athlétisme et exigé des comptes suite aux mauvais résultats obtenus lors des derniers championnats continentaux et mondiaux.

Il avait même lancé un appel au roi Mohammed VI pour sauver l’athlétisme marocain qui « cours d’un abîme à l’autre, et d’un échec à l’autre depuis 2005 à cause de la perte de générations entières de jeunes au Maroc » avait il déclaré en février dernier. D’autres athlètes avaient également exprimés les mêmes critiques à l’encontre du président de la Fédération d’athlétisme, Abdeslam Ahizoune, et de sa gestion actuelle de ce sport.

Ces critique ont values à El Guerrouj une campagne de dénigrement et des accusations de dopage mettant en doute ses records et ses titres.

En plus des faibles résultats de l’athlétisme marocain au niveau international, plusieurs cas de dopage on été signalés et sanctionnés. L’ancienne star Said Aouita avait, à maintes reprises, tiré la sonnette d’alarme contre le danger de la propagation de ce fléau au sein de l’athlétisme national.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top