Un Guinéen a fait 3.800 km accroché au train d'atterrissage d'un avion de la RAM

01 octobre 2019 - 05:57

L’histoire est des plus tristes. Un ressortissant guinéen, accroché au train d’atterrissage d’un avion de la Royal air Maroc (RAM), a été retrouvé mort le lundi 30 septembre, à son arrivée à l’Aéroport Mohammed V de Casablanca.

En provenance de la capitale guinéenne, Conakry, l’homme venait d’effectuer 3.800 km, suspendu dans les airs, pendant 3 heures, à une altitude de 11.000 mètres et sous une température largement en dessous de 0 degré Celsius.

A l’Aéroport international de Casablanca, les employés au sol ont repêché le corps du passager clandestin, qui était encore suspendu au train d’atterrissage de l’appareil assurant le vol AT526.

Sachant que les aéroports sont soumis à des contrôles de sécurité stricts, l’affaire est plus qu’embarrassante pour les services de sécurité de l’Aéroport de Conakry dont la vigilance a été déjouée par l’individu.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Un groupe pharmaceutique français annonce que le vaccin contre le covid-19 sera prêt en milieu d’année 2021

Un nouveau symptôme atypique du coronavirus découvert par des médecins américains

La NASA alerte sur l’approche d’un astéroïde de la taille d’un terrain de foot