A Agadir, les habitant du quartier «Al Mohammadi» pris en otage entre Al Omrane et les élus

06 décembre 2019 - 11:14

A cause d’un différend qui l’oppose au groupe Al Omrane, le conseil communal de la ville d'Agadir a décidé de ne pas compléter les travaux de carrelage des rues du quartier « Hay Al Mohammadi», a t on appris au journal « Al Oâmk » de sources proches du dossier.

Les élus ont effet conditionné la poursuite des travaux de cette troisième tranche par la réparation des défaillances constatées lors de la première et deuxième tranche et dont Al Omrane avait la responsabilité.

Cet opérateur public avait construit ce quartier il y plus de 20 ans. Mais aujourd’hui, ses habitants, selon plusieurs témoignages recueillis par notre journal, se plaignent de la détérioration de ses infrastructures et notamment du carrelage des rues.

L’entreprise qui a été chargé de le refaire n’a pas respecté les normes en vigueur. Elle a bouclé les travaux en un temps record de peur de payer des pénalités de retard mais sans se soucier de la qualité du carrelage ce qui engendre aujourd’hui un désagrément quotidien aux habitants

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: 2.356 nouveaux cas confirmés et 1.942 guérisons en 24H

Covid-19: 2.397 nouveaux cas confirmés et 2.361 guérisons en 24H

Covid-19: 2.227 nouveaux cas confirmés et 1.725 guérisons en 24H