Liberté provisoire pour le journaliste Omar Radi

31 décembre 2019 - 05:58

Le journaliste Omar Radi a été mis en liberté mardi soir après 5 jours de détention à la prison Okacha à Casablanca. Il sera poursuivi en état de liberté a déclaré au journal «Al Oâmk», son avocat Omar Benjelloun. « C’est un signal fort » dit il, « le tribunal a choisi la voie de la sagesse et de la clairvoyance ». Le journaliste a été accueilli devant la prison par sa famille et plusieurs amis et militants.

Poursuivi par la justice pour « outrage à magistrat » à cause de tweets qu’il aurait postés, en avril 2019, en solidarité avec les prisonniers du Hirak du Rif, Omar Radi devra comparaitre devant le tribunal le jeudi 2 janvier.

Son arrestation avait suscité une vague de solidarité nationale et internationale. Des membres de la Commission du modèle de développent avaient également exprimé leurs indignation. On citera parmi eux, l’écrivain et journaliste Driss Kssikes, l’homme d’affaire Karim Tazi et l’écrivain Rachid Benzine.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: 3.254 nouveaux cas confirmés et 2.417 guérisons en 24H

Covid-19: 2.117 nouveaux cas confirmés et 2.449 guérisons en 24H

La Fondation Hassan II des MRE renforce l’apprentissage de la langue arabe